| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
sujet
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Quelle tristesse ...
spirou2733
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Tintin aussi c'est sur Bulledair.

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

Pierre, 12.01.2021 à 22:09374533
Ce sacré Stanislas !

Stanislas :

Pour moi Tintin au Congo est le meilleur de tous les Tintin, et de loin. Et je dis ça sans la moindre ironie. Enfin pour ne pas vous mentir je suis loin d’être un inconditionnel de Tintin, ce personnage fade me laisse de glace, ses grandes bulles carrées avec un lettrage de type machine à écrire me rebutent et les blagues des Dupond marchant sur un rateau ou du professeur Tournesol n’entendant pas ce qu’on lui dit ne m’ont jamais arraché ne serait-ce qu’un rictus.
Pourtant comme tout bédéphile j’ai plusieurs Tintin chez moi, que l’on m’a offert étant jeune, mais celà fait partie des rares BD que je possède et ne relis jamais. A une exception près toutefois : Tintin au Congo ! Celui-ci, je le relis régulièrement, et toujours avec le même plaisir. Pour moi, c’est dans cet album que l’on a à faire au veritable Tintin. En effet dans les autres albums celui-ci se contente de suivre une aventure, Tintin est toujours entraîné dans une histoire, suite à des évènements qui surgissent, qui lui tombent dessus. Il n’est donc pas à l’origine de l’action, il la subit plus qu’autre chose. Ce qui fait qu’on ne le voit presque jamais dans son intimité ou ses loisirs. Il fait bien une promenade dans “Les bijoux de la Castafiore”, mais c’est une activité de retraité, on sent que ce n’est pas son truc. Dans “Tintin au Tibet” il fait une partie d’échecs avec le capitaine Haddock, mais là encore, il s’ennuie terriblement, au point meme de s’endormir en pleine partie. Non décidément, dans les autres albums, Tintin n’à pas l’occasion de faire ce qui lui plait. Dans Tintin au Congo au contraire, Tintin se lâche, non seulement il vient là bas presque de lui-même (sous le vague prétexte d’un reportage, mais il n’est ni kidnappé, ni à la poursuite d’un affreux en particulier, bref il n'est pas empêtré dans une intrigue), mais en plus son boulot lui laisse largement le temps de vaquer à ses loisirs. Que fait Tintin quand il a des loisirs : il explose un rhinoceros à la dynamite, il massacre un petit troupeau de gazelles, il zigouille un elephant pour lui arracher ses défense et il dépèce un macaque pour se faire un petit costume, sans oublier de faire la leçon à quelques nègres et tout en prenant le temps de s’octroyer une petite promenade en chaise à porteurs. Car oui, Tintin est un beauf sans scrupule mais on jubile véritablement à le voir aussi franc, décomplexé, bon vivant, délicieusement amoral. Voilà un personnage qui a de la classe, un veritable bonhomme ô combien moderne et très humain (beaucoup plus que l’espèce de robot rigide et glacé auquel il laissa place). Chaque page est un petit chef d'oeuvre de justesse, de cruauté assumée, de cynisme de bon aloi, de jouissif défoulement, bref du plaisir le plus débridé.
C’est Tintin au Congo qui a inspiré des auteurs aussi savoureux que Chaland ou Winshluss, quand les autres albums n’ont inspire que des Jacques Martin, des Craenhal ou des Jacobs (bref de la merde).
Malheureusement pour Tintin, le vent de l’Histoire lui sera défavorable, la Libération arrive et Tintin sera obligé de se plier aux normes étriquées de cette nouvelle époque. Certains dissent que Tintin est devenu plus ouvert, plus tolerant, pour moi il est tout bonnement devenu névrosé (Hergé lui-même est devenu dépressif après la Libération), et celà se comprend, oblige de refouler toutes ses pulsions,de se conformer à une pression sociale écrasante, ce qui le transforma en ce personage insipide et plat, aux mornes aventures, sans joie et sans plaisir, obligé de garder pour soi ses véritables penchants.
Et nul doute que si le III° Reich avait gagné la guerre, nous aurions eu droit à des albums de Tintin d’une toute autre saveur (et ce n’est pas Léon Degrelle qui me contredira).

e m, 12.01.2021 à 21:12374530
Merci !

J'ai commencé à relire Tintin au Congo... Ahaha c'est génial !
Pas certain qu'Hergé ait voulu en faire un album comique, mais ça me fait toujours autant marrer :D

lanjingling, 08.01.2021 à 1:07374468
Tu peux les voir sur ce site, tous les journeaux Tintin jusqu'en 1959
http://bellier.co/

e m, 07.01.2021 à 22:15374465
Merci pour ces infos !
Je crois bien n'avoir jamais lu de Modeste et Pompon, je suis curieux de voir ce que Franquin à produit pour Tintin.

Pierre, 02.01.2021 à 17:57374452
e m :

Bon sang, mais c'est bien sûr !
Ceci dit j'ignorais que Franquin avait aussi publié dans Tintin.


Vers 1955 ou 1956 je ne sais plus Franquin s’est fâché avec Dupuis et est parti offrir ses services à la concurrence en face au journal de Tintin, il y a créé Modeste et Pompon. Très vite Dupuis a su le rattraper mais Franquin n’a pas osé rompre le nouveau contrat qui le liait à Tintin et il a ainsi continué à mener de front trois séries : Spirou, Gaston et Modeste et ce jusqu’en 1959 date à laquelle il a passé la main à Dino Attanasio qui a repris Modeste dans un style très proche (d’ailleurs les premières planches de Modeste par Attanasio sont trompeusement indiquées « par Franquin » dans les bandeaux titres).

e m, 02.01.2021 à 15:13374450
Pierre :
Ce lettrage caractéristique est devenu rapidement la marque de fabrique du Journal de Tintin, particulièrement pour les séries « sérieuses »: Blake et Mortimer, Lefranc, Alix... Bob de Moor et Vandersteen aussi l’utilisaient. Heureusement que les bds de Macherot, Franquin ou Uderzo qui paraissaient également dans Tintin y ont échappé. Ce serait marrant de savoir s’il a existé des consignes ou recommandations pour l’utilisation de cette typographie !


Bon sang, mais c'est bien sûr !
Ceci dit j'ignorais que Franquin avait aussi publié dans Tintin.


>> On n'appelle pas cela de la ligne claire pour rien ;o)

J'associais la ligne clait à un trait fin. Je découvre donc qu'elle avait aussi la particularité de se passer des ombres des personnages.
Je fait aussi ce constat, en feuilletant mes, rares mais néanmoins très bavards, Blake & Mortimer.
Je découvre beaucoup de chose en ce début d'année ! 2021 serait-elle une "année apprenante"...?

spirou2733, 01.01.2021 à 18:03374442
Le PBE :
e m :
Hergé ne mettait jamais d'ombre ?

On n'appelle pas cela de la ligne claire pour rien ;o)


Le PBE, 01.01.2021 à 17:18374440
e m :
Hergé ne mettait jamais d'ombre ?

On n'appelle pas cela de la ligne claire pour rien ;o)

Pierre, 01.01.2021 à 11:57374437
Ce lettrage caractéristique est devenu rapidement la marque de fabrique du Journal de Tintin, particulièrement pour les séries « sérieuses »: Blake et Mortimer, Lefranc, Alix... Bob de Moor et Vandersteen aussi l’utilisaient. Heureusement que les bds de Macherot, Franquin ou Uderzo qui paraissaient également dans Tintin y ont échappé. Ce serait marrant de savoir s’il a existé des consignes ou recommandations pour l’utilisation de cette typographie !

e m, 01.01.2021 à 9:29374433
Pierre :
Voilà, c’est bien de ça que je parlais. Du coup je n’ai pas compris : tu trouves le texte plus lisible en capitales ?

Oui c'est ça, l'ancien lettrage, en lettres capitales, m'est beaucoup plus lisible.


spirou2733 :
Je viens de regarder les deux versions. Pour moi, le problème du nouveau lettrage est que les espacements entre les lettres et les mots ne sont pas assez différents. Les minuscules en elles-mêmes étant, à mon avis, plus lisibles.


Ce qui me gêne le plus c'est l'italique, mais si on y ajoute parfois le manque d'espace, entre les mots, ça rend le tout indigeste.
Je viens de commencer un Blake & Motimer, et je m'aperçois que le lettrage est aussi en italique.



Hergé ne mettait jamais d'ombre ?

spirou2733, 22.12.2020 à 14:28374376
Je viens de regarder les deux versions. Pour moi, le problème du nouveau lettrage est que les espacements entre les lettres et les mots ne sont pas assez différents. Les minuscules en elles-mêmes étant, à mon avis, plus lisibles.

(Bien vu pour je porte effectivement une chemise rouge ;-p. Quant au nom "brassage", c'est en premier lieu une référence à l'appellation des "cuivres" en langue anglaise "brass" [en réalité ils sont bien en laiton] et en second lieu, c'est bien entendu un jeu de mot de pochtrons ! ;))

Pierre, 22.12.2020 à 10:43374374
Voilà, c’est bien de ça que je parlais. Du coup je n’ai pas compris : tu trouves le texte plus lisible en capitales ?

e m, 21.12.2020 à 21:47374371
Pierre :
La normalisation de cette typo est intervenue au cours des années 40, sur la fin de l’épisode des sept boules de cristal: jusque-là le lettrage était en capitales dans une belle calligraphie par Hergé. On peut la voir sur les anciennes version de ces albums. Pour ma part le lettrage en italique minuscule ne m’a jamais gêné, quoiqu’on y gagne en lisibilité ce qu’on y perd en esthétique.

Merci pour ces infos.
ce serait ce lettrage ?


Si c'est bien le cas, je trouve que c'est à des années lumières de lisibilité de l'autre typo !

Pierre, 12.12.2020 à 11:46374329
Le PBE :
Très bon accompagnement pour un café du dimanche matin. J’ai d’abord cru que c’était la bo du film de Spielberg (dont je n’ai aucun souvenir) avant de voir le titre et d’apprendre que c’était une création de 2017.

(Moi j’ai reconnu spirou2733, c’est le type avec une chemise rouge qui souffle dans un truc ;o)


Heureusement que tu as donné l’indice de la chemise rouge sans que je n’aurais pas pu identifier notre ami Spirou !

Excellent, un ensemble qui s’appelle « brassage », c’est forcément bien.

Pierre, 12.12.2020 à 11:41374328
La normalisation de cette typo est intervenue au cours des années 40, sur la fin de l’épisode des sept boules de cristal: jusque-là le lettrage était en capitales dans une belle calligraphie par Hergé. On peut la voir sur les anciennes version de ces albums. Pour ma part le lettrage en italique minuscule ne m’a jamais gêné, quoiqu’on y gagne en lisibilité ce qu’on y perd en esthétique.

e m, 12.12.2020 à 10:13374327
J'aime bien ce petit gadget Bulledair qui afiche des planches aléatoirement. Souvent certaines m'intriguent et je ne résiste pas à l'envie de les regarder. (vilain bulledair qui me fait perdre du temps !)
Donc aujourd'hui c'est une planche de L'affaire Tournesol qui s'affiche et sur laquelle je clique par curiosité.
Je n'aime pas Tintin, personnage que je trouve tête à claque, et les albums en eux-mêmes que j'ai toujours trouvé trop bavards, en voyant cette planche c'est la révélation qui me saute aux yeux.
Je m'aperçois à l'instant que cette détestation est en grande partie dû à la typo. Cette affreuse typo toute coincée du q provoque un effet de répulsion immédiat dès que j'ouvre un album !
Objectif 2021 : trouver et essayer de lire un album en faisant abstraction de la typo pour voir si ça me plaira.

spirou2733, 07.12.2020 à 7:52374285
Hé hé... Quelle erreur !

Mr_Switch, 06.12.2020 à 14:04374266
Et pourtant quand Tournesol va sur la Lune, il abandonne son cornet, lui ! ;)

spirou2733, 06.12.2020 à 11:43374264
La musique de John Williams pour le film de Spielberg est heureusement bien meilleure ! :-)
Il y a une suite à cette pièce, Explorers on the Moon, mais je ne l'ai pas jouée.

Le PBE, 06.12.2020 à 11:14374263
Très bon accompagnement pour un café du dimanche matin. J’ai d’abord cru que c’était la bo du film de Spielberg (dont je n’ai aucun souvenir) avant de voir le titre et d’apprendre que c’était une création de 2017.

(Moi j’ai reconnu spirou2733, c’est le type avec une chemise rouge qui souffle dans un truc ;o)

spirou2733, 06.12.2020 à 7:07374262

Mael, 07.06.2020 à 20:08373530
"Quand Martine Aubry fâchée, elle toujours faire ainsi", nous dit Médiacité dans un lancement audacieux.

lanjingling, 14.01.2019 à 6:44371220
Pierre :
Ben moi Tintin vraiment, je l'aime bien.


A ce propos, ou presque, pourrais-tu nous en dire plus sur cet ouvrage?

Aba Sourdi, 13.01.2019 à 11:37371216
(Vous aurez bien sûr corrigé de vous-même : il s'agit de "Bandes dessinées – Manuel de l'utilisateur" et non pas de "Bande dessinée – Manuel de l'utilisateur".)

Aba Sourdi, 13.01.2019 à 11:27371215
Tout le monde aura bien sûr reconnu L.L. de Mars dans un magistral exercice de canular, se faisant passer pour un Benoît Peeters particulièrement illuminé et en roue libre. Je copie-colle juste le premier paragraphe mais tout est aussi croquignolet, il faut vraiment lire cette facétie. Sacré L.L. !
Une façon subtile de rappeler à toutes et tous qu'il faut lire "Tarzan, seigneur des signes" et "Bande dessinée - Manuel de l'utilisateur".

C'est sur Diacritik

Sa grandeur se laisse entrevoir très tôt, dès la première aventure du reporter du Petit Vingtième, même si elle fut longtemps déconsidérée. Bien sûr, Tintin au pays des soviets est le résultat d’une commande idéologiquement très marquée de l’abbé Norbert Wallez, le directeur du quotidien belge Le XXe Siècle. Bien sûr, le récit est rudimentaire et les maladresses nombreuses, surtout dans les premières pages. Mais quand on se penche sur la planche fameuse des élections truquées, deux qualités frappent immédiatement. La première concerne l’usage de la bande dessinée. Pas d’explication, pas de texte de commentaire dans ces trois cases panoramiques. Tintin et Milou sont là, dissimulés derrière la palissade, ne signalant leur présence aux lecteurs que par quelques signes de ponctuation. Rien qui vienne insister ou souligner. La lecture se fait à travers trois images au format et au cadrage presque identiques, trois images indissociables, à la lisibilité parfaite. La seconde qualité est d’ordre politique. Le public écoute avec attention l’orateur qui se tient debout, au centre de la tribune : « Camarades, trois listes sont en présence… L’une est celle du Parti Communiste ! ». Les regards se baissent, au moment où les armes sont brandies : « Que ceux qui s’opposent à cette liste lèvent les mains !… Qui donc se déclare contre cette liste ? ». Les visages s’inclinent plus encore, même si les armes sont maintenant dissimulées : « Personne ??… Je proclame donc la liste communiste votée à l’unanimité ! ». Tout est dit sur le mécanisme d’une élection truquée, en URSS ou ailleurs, hier ou hélas aujourd’hui. Il n’y a pas de quoi rougir, donc, d’avoir dessiné en 1929 une séquence comme celle-là.

Pierre, 11.01.2019 à 11:57371202
Ben moi Tintin vraiment, je l'aime bien.

Thierry, 11.01.2019 à 9:27371201
Mael :
lldm :
Pas la peine de changer la vignette chaque jour, un simple virage coloré devrait pleinement satisfaire l'appétit d'aventure éditoriale et de nouveauté du lecteur moyen.

D'ailleurs Moulinsart annonce une version couleur du Tintin et Congo en noir et blanc (pour distinguer de la version couleur couleur).

et Mouchart tease une sortie du thermozéro, scénarisé par Greg et quasiment terminé par le Maîîîître à l'en croire (8 pages crayonnées, en fait)

Mael, 10.01.2019 à 19:22371196
lldm :
Pas la peine de changer la vignette chaque jour, un simple virage coloré devrait pleinement satisfaire l'appétit d'aventure éditoriale et de nouveauté du lecteur moyen.

D'ailleurs Moulinsart annonce une version couleur du Tintin et Congo en noir et blanc (pour distinguer de la version couleur couleur).

lldm, 10.01.2019 à 18:38371195
je pense qu'un quotidien Tintin est la seule chose qui puisse vraiment rassasier un lecteur de cette cochonnerie ; tous les jours, un simple page recto verso avec les rassurantes lettres typocanoniques T-I-N-T-I-N sur la couv, un vignette prise au pif dans un de ces pensum, agrandie pleine page, et au dos une page de publicité faisant le point sur un des 87012 ouvrages consacrés à Tintin. Pas la peine de changer la vignette chaque jour, un simple virage coloré devrait pleinement satisfaire l'appétit d'aventure éditoriale et de nouveauté du lecteur moyen.

Mael, 10.01.2019 à 18:21371194
Du coup on apprend qu'un "mook Tintin" trimestriel va commencer à paraître en juin. Sans aventure de Tintin mais avec 150 pages, en partenariat avec Géo et qui contiendra "des sujets cher à Hergé". Et bien.

Pierre, 10.01.2019 à 8:15371189
2019, Tintin a 90 ans, bon anniversaire !

Mael, 22.07.2018 à 16:31369505
C'est ce qui est magique, l'édition "critique" semble approuver le pire de ce qu'on peut leur reprocher. Et à les lire Tintin va être présenté comme un grand anticolonialiste ce qui me laisse circonspect.

lanjingling, 21.07.2018 à 2:46369501
"Tintin au Congo est celui qui plaît le plus aux enfants. Paradoxalement, il ravit aussi les Congolais, qui se le sont véritablement approprié. Créé en 1930, l’épisode témoigne pourtant d’une confondante désinvolture"
Assener de telles assertions englobant les enfants, les Congolais, sans aucune justification, est d'une bien plus confondante désinvolture; ils savent, chez Casterman, qu'on n'est plus en 1930?

Mr_Switch, 20.07.2018 à 17:37369497
Quand il n'y a plus de Tintin, il y en a encore !

Mr_Switch, 19.12.2016 à 15:33363894
Ce n'est que l'exquise satisfaction de se dire que d'aucuns vont éplucher ton joli petit sommaire (bien que ponctuellement non exhaustif) pour proposer des informations complémentaires des plus instructives.

Le PBE, 19.12.2016 à 15:29363893
Mr_Switch :




Oh, une chronique sur ce livre. Avec un joli petit sommaire (non exhaustif) élaboré par le PBE pour notre plus grand plaisir !


J'éprouve une certaine gêne à imaginer Mr_Switch éprouver un grand plaisir devant mon joli petit sommaire (bien que non exhaustif)

Mr_Switch, 19.12.2016 à 13:40363892




Oh, une chronique sur ce livre. Avec un joli petit sommaire (non exhaustif) élaboré par le PBE pour notre plus grand plaisir !

Thierry, 26.08.2016 à 14:57363016

Le PBE, 26.08.2016 à 14:09363015
La Grande Aventure du Journal Tintin

Que les habituels contributeurs aux sommaires se mettent dans les starting-blocks.

Mr_Switch, 05.08.2016 à 19:10362917
Serait-ce un Tintin au pays des Soviets colorisé que Casterman va proposer ?

lanjingling, 08.06.2015 à 3:23359006
Mael :
L'article en question, qui risque de faire l'effet d'une petite bombe dans le Landerneau.

C'est en Bretagne, Moulinsart ??
(Et un de plus dans ma liste, qui s'allonge presque chaque jour, de sites interdits en Chine)

Mael, 08.06.2015 à 0:11359002
Bon c'est sans doute plus complexe que ça juridiquement, on a pas le contrat, mais rien que l'idée que les plaignants puissent se retourner contre Moulinsart et que toutes leurs exploitations de cases sur des bols, T-Shirts, posters, bouquins, que sais-je encore, sois frauduleuse, c'est cool.

Mael, 08.06.2015 à 0:03359001
Un tribunal de La Haye, jugeant une poursuite de Mpulinsart contre un fanzine utilisant des extraits des BDs d'Hergé a conclut à la victoire du fanzine.

Outre que c'est assez réjouissant, c'est surtout la raison qui est pour le coup absolument incroyable.

En effet, l'avocat de la défense a découvert un contrat de 1942 par lequel Hergé cédait tous les droits de Tintin à Casterman, à la manière du contrat cédant Spirou à Dupuis. Le contrat n'a jamais été contesté par Fanny Rodwell qui, si elle possède les droits d'Hergé, ne possède donc pas ceux afférants à cette série.

Ainsi le tribunal a conclu que Moulinsart n'avait aucune le droit de porter plainte pour plagiat, Casterman étant le seul possesseurs des droits de Tintin.

Cela implique donc que ni Rodwell ni Moulinsart n'ont aucun droit à exploiter - comme ils l'on fait sur des centaines et centaines d'objets et bouquins depuis des années - les personnages et l'univers de Tintin. Plus, ils en ont perçu illégalement les recettes.

Je ne suis pas juriste mais il semble aussi que ce jugement permette d'ouvrir une révision des autres procès et amener au remboursements des condamnés.

Reste à voir, si tout ça est confirmé (mais je doute que Le Soir balance une telle info si non confirmée) ce que fera Casterman. Ils possèdent toujours les droits jusqu'en 2053 et peuvent être tout aussi procédurier mais l'éditeur à plutôt intérêt à d'abord récupérer tout ce que Moulinsart à touché indûment à sa place avant de poursuivre les chercheurs et fanzineux...

L'article en question, qui risque de faire l'effet d'une petite bombe dans le Landerneau.

lanjingling, 01.05.2015 à 16:25358701
830 images, ils sont forts pour les idées de pub originales chez Tintin.

Charlie Brown, 09.03.2015 à 22:17358121
lanjingling :

Dans l'intérêt supérieur de la sociologie empirique, et pour étoffer ton corpus, je réponds, cavalièrement, à une question qui ne m'est pas adressée.


Mais je t'en prie.
Je te mets donc dans la case "6-12 ans" (je vais peut-être la restreindre à "6-10 ans" en fait…) et je coche en regard la case "Aime bien" (oui, je peux pas cocher "Aime beaucoup" ou "Adore", là).
Merci pour ta participation, l'ange.


e m :
Charlie Brown :
...Parce que, pour l'instant, d'après mes premiers résultats dont je ne tiens pas le compte, j'ai remarqué que les gens qui n'ont pas découvert/lu Tintin entre 6 et 12 ans, grosso modo, ont vraiment du mal à aimer cette oeuvre, voire lui chient ouvertement dessus.

Voilà. Et ils ont bien raison.

Il faudrait même que je lise ceux que je n'ai jamais lus. Pour le plaisir de mettre une bullenote 0.
Ma petite vengeance personnelle contre cette série et ces personnages qui m’insupportent tellement.

Il n'y a guère que Tintin au Congo qui me plaise. Voir Tintin faire exploser du rino à la dynamite, ça me fait toujours bien rigoler :-D


(Ah ouais, putain, l'explosion du rhino à la dynamite, ça m'a toujours beaucoup plu aussi ! :o))

Alors… Voyons, voyons… Ah, voilà… e m.
Je coche la case "12-15"… non, plutôt "15-20"… Ou même "après 20 ans", tiens, ça a l'air de bien coller comme ça… Et en regard… Voilà… C'est ça… Tout en bas, là, la case "Conchie. Gerbe dessus. Pisse à la raie."
Merci pour ta participation, e m.

Whaouh mais, dites-moi, dites-moi, c'est que pour l'instant ça colle plutôt bien avec mes études empiriques précédentes, dites-donc !

e m, 08.03.2015 à 15:45358093
Charlie Brown :
...Parce que, pour l'instant, d'après mes premiers résultats dont je ne tiens pas le compte, j'ai remarqué que les gens qui n'ont pas découvert/lu Tintin entre 6 et 12 ans, grosso modo, ont vraiment du mal à aimer cette oeuvre, voire lui chient ouvertement dessus.

Voilà. Et ils ont bien raison.

Il faudrait même que je lise ceux que je n'ai jamais lus. Pour le plaisir de mettre une bullenote 0.
Ma petite vengeance personnelle contre cette série et ces personnages qui m’insupportent tellement.

Il n'y a guère que Tintin au Congo qui me plaise. Voir Tintin faire exploser du rino à la dynamite, ça me fait toujours bien rigoler :-D

lanjingling, 08.03.2015 à 15:14358092
Charlie Brown :


Du coup, je voudrais te poser une question qui me permettra (ou non) de continuer à mener une enquête empirique dénuée de tout fondement scientifique : tu as découvert (ou essayé de lire) Tintin à quel âge ?
Parce que, pour l'instant, d'après mes premiers résultats dont je ne tiens pas le compte, j'ai remarqué que les gens qui n'ont pas découvert/lu Tintin entre 6 et 12 ans, grosso modo, ont vraiment du mal à aimer cette oeuvre, voire lui chient ouvertement dessus.

Moi qui ai commencé à lire Tintin vers 6-7 ans (dès le CP, dès que j'ai su lire quoi…), j'ai été littéralement fasciné. Par le dessin d'abord, mais aussi par la dynamique et la fluidité de l'action (je n'aurais su mettre des mots sur ce phénomène, mais je le ressentais profondément), par la construction des intrigues et, plus tard, par les différents niveaux de lecture possibles, par les thèmes abordés, par la qualité des dialogues, par une certaine cohérence de l'univers hergéen, par la manière de brosser puis d'étoffer des personnages, des caractères, par l'humour développé au long de la série… J'ai été fasciné, angoissé, amusé, attendri, émerveillé… J'ai eu l'impression de découvrir la planète (et même au-delà), des gens, des mondes, de vivre des aventures palpitantes. Peu de lectures bande-dessinnesques m'ont procuré ces sensations pleines et entières, à ce niveau de sophistication, à cet âge-là. J'avais vraiment l'impression qu'Hergé ne me prenait pas pour un con. Et à chaque fois que je me replongeais dans un album déjà lu (ça m'arrivait très souvent), non seulement le plaisir était renouvelé, je ne m'en lassais pas, mais j'y découvrais de nouvelles choses à chaque fois. Et c'était bon, putain !

Peut-être que si j'avais découvert ça plus tard, ça n'aurait pas fonctionné de la même manière, mais ça, je ne le saurais jamais, et c'est tant mieux ! :o)

Dans l'intérêt supérieur de la sociologie empirique, et pour étoffer ton corpus, je réponds, cavalièrement, à une question qui ne m'est pas adressée.
J'ai découvert Tintin vers 7-8 ans, par un "Au pays de l'or noir" qui était chez mes grands-parents, et je le relisais souvent, calfeutré dans mon lit lorsque je dormais chez eux; c'était une édition ancienne (avec encore les juifs et les arabes nomméments cités, mais cela me passait totalement au dessus de la tête), et cela a du contribuer, avec le lieu de lecture (ma chambre y était un ancien grenier), et autant que l'histoire,à la fascination que cet album exercait sur moi (même genre de fascination que pour un Philémon que vers la même époque j'avais trouvé à la bibliothèque de l'école).
Mais cela ne m'a pas poussé à vouloir lire plus de Tintins, alors qu'après avoir lu un Schtroumpf ou un Spirou, je demandais à mes parents de me procurer les autres albums.
J'ai redécouvert Tintin une fois adulte, et j'y prends maintenant beaucoup de plaisir, même si, je l'avoue, je ne les ai pas encore tous lus (je les lis à l'occasion, lorsqu'ils me tombent sous la main).

Mael, 29.10.2014 à 15:28356524
Dans un entretien, Benoît Mouchart évoque une édition du mythique "Tintin et le Thermozéro", cet album commandé par Hergé à Greg en 1958 et qui ne fut jamais réalisé.

En effet, le scénario terminé, Hergé n'a fait que huit pages crayonnées plus quelques croquis. Il est évoqué une édition du scénario original avec ces quelques pages dessinées "à la manière de l'Alph-Art"

Une version colorisée des Soviets devrait aussi sortir en 2015.

Mr_Switch, 01.10.2014 à 19:35356303
Héhé, il y a du vrai. Mais non, je n'ai pas lu des EO :)

lanjingling, 01.10.2014 à 18:20356301
Mr_Switch :
Un livre intéressant à plusieurs égards. Certains effets comiques fonctionnent toujours et l'on peut encore le lire autrement que pour un intérêt documentaire (il date de 1948).
Mr_Switch :
Les débuts de Quick et Flupke. On ne sent pas encore la folie inquiétante qui émane de certains gags de la version couleur. Mais certains gags ne seraient plus vraiment possibles maintenant.
Enfin, ils le seraient en tant qu'humour noir ou trash.
Par exemple, le dernier gag du tome 2 est basé sur une fuite de gaz dans la maison de Quick. La maison est soufflée. Q & F sont sous les décombres, certes vivants et indemnes, à peine égratignés. Tout cela pour que Flupke ait le dernier mot dans une dernière saillie, qui apparait bien noire, 80 ans plus tard.

Quelqu'un t'a offert une machine à voyager dans le temps, que tu lises des albums datant de 70 avant Bulledair ?

Mr_Switch, 01.10.2014 à 14:05356299
Les débuts de Quick et Flupke. On ne sent pas encore la folie inquiétante qui émane de certains gags de la version couleur. Mais certains gags ne seraient plus vraiment possibles maintenant.
Enfin, ils le seraient en tant qu'humour noir ou trash.
Par exemple, le dernier gag du tome 2 est basé sur une fuite de gaz dans la maison de Quick. La maison est soufflée. Q & F sont sous les décombres, certes vivants et indemnes, à peine égratignés. Tout cela pour que Flupke ait le dernier mot dans une dernière saillie, qui apparait bien noire, 80 ans plus tard.

Etonnant décalage...

Mr_Switch, 04.09.2014 à 13:35356156


Pour les tintinophiles evensophiles.

Matrok, 18.12.2013 à 16:32353260
Merci beaucoup Charlie Brown. Comme je l'ai d'ailleurs écrit dans ma chronique, je n'ai pas relu l'album depuis des années ! J'ai donc confondu les deux infusions...

Charlie Brown, 18.12.2013 à 10:02353255




Excellente chronique de Matrok sur cet album majeur. Majeur pour le souvenir impérissable qu’il laisse effectivement au jeune lecteur qui le découvre (c’est toujours mieux d’avoir découvert Tintin quand on était enfant), majeur pour son atmosphère et pour la tension brillamment mise en scène par Hergé, en plus de sa passionnante et mystérieuse intrigue. Le second volet de cette aventure, Le temple du soleil, bien que très bon album d’aventures, mais plus classique, n’atteindra pas cette perfection narrative et sensorielle. Les sept boules de cristal s’est longtemps partagé la première marche de mon podium hergéen avec L’affaire Tournesol, pour des qualités similaires. Et, aujourd’hui encore, je pense que ce sont toujours mes deux albums de Tintin préférés.

(Juste une petite rectification à apporter à ta chronique, Matrok, même si je n’ai pas relu non plus cet album depuis des années : ce n’est pas du professeur Camomille dont il s’agit, mais Bergamotte :o))

Charlie Brown, 30.10.2012 à 17:27347414
SydN :
déjà le film est super naze


Vu qu'on n'a pas l'air totalement d'accord sur Doctor Who, y'a des chances que je le trouve pas si mal, le Tintin de Spielberg. :o)

Aussi incroyable que cela puisse paraître, j'ai loupé le film au cinéma (j'attendais qu'il sorte en 2D et j'ai dû merder quelque part...). Du coup, j'ai acheté le DVD y'a quelques temps pour une bouchée de pain, mais j'ai pas encore osé le regarder.
Je sens que ça va venir, vous me donnez furieusement envie de me jeter dans la bataille...

Aba Sourdi, 29.10.2012 à 14:46347390
La différence c'est que l'adaptation BD du Lac aux Requins est tout à fait lisible ! Et même bien découpée, dans mon souvenir. Ahlala dans le temps on savait faire les choses, ma bonne dame...

Mr_Switch, 29.10.2012 à 14:45347389
Oui, si ce n'est que c'est la première histoire complète à sortir qui ne soit pas contrôlée par Hergé ou de sa main.

C'est le petit pas qui succède à la stratégie de la production de nouveaux tomes par simple changement de maquette.

Moi, 29.10.2012 à 14:34347388
Ouais enfin, y a bien eu une adaptation BD de Tintin et le lac aux requins (composée aussi de photogrammes du film). C'est pas glorieux mais c'est pas fondamentalement extraordinaire.

Mr_Switch, 29.10.2012 à 13:50347386
Remarquez que, théoriquement, la fiche de ce bouquin a été consultée deux fois plus en 24h que le dernier Jérôme K Jérôme Bloche en 2/3 mois (alors qu'il est dans le top nouveauté...).

Mael, 28.10.2012 à 23:53347379
Ha oui en effet, c'est totalement incompréhensible.

SydN, 28.10.2012 à 22:02347377
déjà le film est super naze, mais alors ça... je medemande si un qualificatif existe...

lanjingling, 28.10.2012 à 13:10347374
Effectivement, on ne comprends pas à travers quoi passe Milou case 6, pourquoi Tintin se retrouve par terre, et pourquoi faire intervenir un chat? Milou est capable de bétises tout seul, non ?

Allister Baudin, 28.10.2012 à 10:17347370
Ah ah ! La planche mise en extrait est incompréhensible (si on imagine qu'on n'a pas lu la bd originale ni vu le film), figée et complètement illisible.

Mr_Switch, 27.10.2012 à 21:21347366
Et voilà. Je me rappelle d'un pronostic, il y a une douzaine d'années, sur le fait qu'il y aurait un nouveau Tintin avant 2005. Raté.
Mais de peu, quand même. Car voilà les prémices de ce que l'on pourrait qualifier de nouvel album...

SydN, 30.10.2011 à 14:04340760
Moi :
Mais quand tu écris
SydN :

Néanmoins, je préfère assez nettement la partie du scénario écrite par Moffat que par Wright et Cornish. Moins dans la surenchère et plus malicieuse.

je suis perplexe... Autant que je sache, on n'a aucun moyen de savoir qui a écrit quoi, non ? (apparemment, Moffat a fourni un premier jet de tout le film ensuite retouché par les deux)


Il a fourni le premier jet et en a écrit les deux tiers d'après ce que j'avais lu. Et puis, je peux me tromper, mais ils ont des styles assez différents (malgré une folie et une énergie commune), que je pense avoir décelé.

Moi, 30.10.2011 à 9:42340757
Assez d'accord pour dire qu'on retrouve les défauts de l'écriture de Moffat (sans trouver ça "insupportable"- j'ai bien aimé) mais quand tu écris
SydN :

Néanmoins, je préfère assez nettement la partie du scénario écrite par Moffat que par Wright et Cornish. Moins dans la surenchère et plus malicieuse.

je suis perplexe... Autant que je sache, on n'a aucun moyen de savoir qui a écrit quoi, non ? (apparemment, Moffat a fourni un premier jet de tout le film ensuite retouché par les deux)

SydN, 30.10.2011 à 9:13340756
ah d'ailleur, puisqu'on est là, j'ai vu Tintin moi aussi, tiens.
Et j'ai trouvé ça quasiment insupportable aussi.

J'y ai trouvé tous les qualités et les défauts des deux Steven. Moffat et Spielberg: Ils sont malins, mais ont une facheuse tendance à créer du rythme en enchainant moments forts sur moments forts. Aucune pause, aucune respiration, ou trop infime pour réellement marquer le coup. Ce qui fait qu'au final on se retrouve avec un film sans climax, donc finalement assez plat malgré tout ses rebondissements, où les moments forts se noient les uns aux autres, où le spectateur est ettouffé, et l'ennui s'installe vite quand les séquences sont plus tourné vers le spectaculaire que vers la narration.

Ce sont les mêmes défauts que je trouve aux épisodes de Moffat depuis les saisons 5 et 6 de Dr Who, et à Spielberg dans ses films d'action depuis Jurassic Park 2.
Néanmoins, je préfère assez nettement la partie du scénario écrite par Moffat que par Wright et Cornish. Moins dans la surenchère et plus malicieuse.

SydN, 30.10.2011 à 8:59340754
lanjingling :
Ben, evidement, c'est le sujet Tintin, pas le sujet Satrapi, t'es con, lui :)
et personne parle de Tatsumi non plus...


non mais même dans le sujet satrapi on en parle pas...
enfin,jusqu'à présent!


et puis je parlais de la presse et des forums BD en général... très très peu sur Poulet aux prunes (et ne parlons même pas de Tatsumi, donc je n'ai lu quelques lignes qui en parlaient qu'ici ou sur animeland...)

Allister Baudin, 29.10.2011 à 11:01340744
Je dois avouer que j'ai vu le film et que je n'ai toujours pas lu la bande dessinée (bon, je parle de Tatsumi, un peu hors sujet mais c'est la fête). Ca m'a donné envie de lire la bande dessinée, mais en ce qui concerne le film, je ne saurai faire une critique détaillée maintenant (je l'ai vu il y a quatre-cinq mois), mais je me souviens que le rythme (genre film à sketchs) m'avait assez déplu; l'animation rudimentaire, en revanche, était bien utilisée avec des effets parfois assez osés.

Allister Baudin, 29.10.2011 à 10:56340743
Glotz :
Notons une surprenante scène d'éjaculation faciale en vue subjective qui a légèrement pris au dépourvu le public lors de la projection.


Faciale pour le spectateur. C'était effectivement surprenant.

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

retour forum

bordure
coin bordure coin