créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par feyd
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Kana

complétez cette fiche
Tome 12
ScénarioOhba Tsugumi
DessinObata Takeshi
CouleursNoir et Blanc
Année2008
EditeurKana
CollectionDark Kana
SérieDeath Note, tome 12
autres tomes... 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13
Bullenote [détail]

Le dénouement est proche pour Light et Near qui vont enfin s'affronter ! Quelles stratégies ces deux esprits hors du commun ont-ils donc élaborées pour prendre le dessus sur leur adversaire ?
Dernier chapitre pour le Death Note qui se refermera définitivement après cet ultime duel !

 

1 avis

Coacho
Ca y est, c’est fini… J’ai bu le calice jusqu’à la lie !
Oh putain quelle galère épouvantable, et accessoirement un peu chère car 8 EUR le tome par 12, voilà quoi, ça fait cher l’acte de contrition !
Mais je peux maintenant me gargariser d’avoir lu le chef-d’œuvre du moment !
Quelle gabegie de clichés, de poncifs, de lieux communs, d’extraordinaire à 3 balles…
Des gamins intelligents, genre chefs du monde au minimum, mais qui jouent aux poupées parce que voilà hein, c’est des gosses, mais ça les empêche pas de régler des affaires de Dieux de la Mort, de commander la CIA, et de piloter des hélicos d’une main.
C’est du grand n’importe quoi, fait n’importe comment, et je me demande comment, COMMENT, ça peut remporter un tel succès !
Un tel amas de nullités ne peut pas avoir autant d’écho sans que soit la population lectrice soit décérébrée, soit je suis passé à côté d’un truc là…
Car si on peut reconnaître un postulat de départ intéressant, qui aurait permis un développement complexe et passionnant, les auteurs n’en ont fait qu’une infâme bouillie pseudo fascinante, et malsaine, définitivement.
A noter cependant dans ce dernier tome ce qui lui vaut sa 2° étoile, c’est le passage de la fin de Light Yagami. Son Dieu de la Mort se montre impitoyable et noir comme on l’espérait et permet une fin forte qui tranche avec le propos un peu adolescent du reste.
Bon, la mise en image de cette scène est un tantinet grandiloquente mais le fond même est assez puissant pour sauver la fin de la farce ultime.
Quelle série mes amis, quelle série…
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin