| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Démo
ScénarioWood Brian
DessinCloonan Becky
CouleursNoir et Blanc
Année2017
EditeurGlénat
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

- DEMO Livre un

New York City
Emmy
Mauvais Sang
Sois fort
La fille que tu veux
La ligne rouge
Un fusil dans les mains
Compilation
Séparation
Fiasco
De minuit à 6 heures
My last night with you


- DEMO Livre deux

Les anges éveillés
Crampes
Histoire d’amour, volume un
Respirer les flots
Tiraillée
Un monde triste et beau

 

1 avis

Cellophane
C’est un beau livre, composé de 18 histoires. Il y a forcément celles que nous préférons, celles que nous aimons moins, celle qui nous passe au-dessus la tête, celle qui nous emballe… Mais il y a forcément du bon et du pas mal dans chaque histoire.

Il y a de la qualité dans les textes. Si j’ai trouvé que certains s’étiraient un peu, ils ont tous une richesse, une sorte de poésie noire et pesante, un bel intérêt.
Les dessins sont plutôt réussis – j’adore tout ce qui est architectural, extérieur, intérieur, avec un beau travail sur les noirs. J’accroche globalement un peu moins sur les visages…
L’ensemble est rarement gai – voire jamais. On frôle avec la mort, la solitude, le désespoir. Mais l’ensemble reste un bel ouvrage réussi.
Mon bémol tient en quatrième de couverture : je m’attendais à ce que, dans chaque histoire, il y ait un pouvoir ; ce n’est pas le cas. Mais ça reste un beau moment ; nous nous plongeons dedans à corps perdu ou par petites touches…

Demo Livre un

New York City
L’histoire se tient mais reste simpliste et le scénario tient sur un timbre : une fille veut maîtriser ses pouvoirs. Voilà tout. Alors c’est bien mené mais il n’y a pas de rebondissements, de chute étonnante. Cela reste assez banal.

Emmy
Plus réussi que le premier, plus poignant, intéressant… On dirait cependant les bases d’une histoire, l’introduction. « Ça va commencer, on a eu la présentation… » Et puis non, c’est fini.

Mauvais Sang
Pour le coup, la chute est sympa, bien vue, inattendue… Mais pour y arriver, c’est long et un poil bavard avec des scènes très statiques et des textes pas toujours passionnants…

Sois fort
On se dit qu’il va se passer quelque chose, que ça va aller plus loin et puis non. C’est assez mou, avec une conclusion qui n’est pas à la hauteur de l’attente.

La fille que tu veux
Encore une fois, prometteur pour l’idée de base ; le ton est bon, dosé justement entre profondeur, mélancolie et mystère… Et puis la fin tourne en eau de boudin sans qu’on saisisse le but… Dommage.

La ligne rouge
Intéressant sans être démesurément marquant (d’autant qu’on retrouve un peu des histoires précédentes, New York City pour le pouvoir, La fille que tu veux pour la solitude…), il y au moins un vague fond « psychologique ».

Un fusil dans les mains
Bon, là, j’avoue, je trouvais l’idée pas mauvaise, le don pour tirer, les réflexions et angoisses de John qui ne veut pas, je me demandais où ça devait mener… Et la dernière image m’a laissé dans une grande perplexité : soit je n’ai pas compris, soit ça ne mène nulle part…

Compilation
Une histoire triste, une histoire simple. Pas super palpitante mais bien tournée.

Séparation
Une séparation, tout est dit dans le titre… Si celle-ci est bien menée, avant, après, le pouvoir est inutile et ce n’est pas très intéressant… Banal.

Fiasco
Encore une histoire bizarre : ça part bien, c’est prenant, sympa à suivre… et ça ne mène pas réellement quelque part.

De minuit à 6 heures
Gentillet… L’histoire est classique mais se boucle plutôt bien, sans casser trois pattes à un canard… Je m’attendais toutefois à un pouvoir, comme pour les autres, mais non, rien…

My last night with you
Ok, c’est bien traité, très joliment écrit et mis en images. Belle histoire, si on peut dire. Un peu perdu, toutefois, puisque le résumé du bouquin parle « de jeunes gens aux capacités extraordinaires » et que là… Pas de capacité particulière. Alors ok, bien, mais hors sujet d’où une légère déception…

Demo Livre deux
Les anges éveillés
Les deux/trois dernières cases n’étaient pas utiles et, à mon sens, rendent l’histoire moins pertinente mais globalement, si elle est méga prévisible, elle reste très bonne.

Crampes
Histoire plutôt glauque et dérangeante par le sujet. Il n’y a pas d’hésitation : c’est traité à fond, avec cohérence, très bien vu.

Histoire d’amour, volume un
Mouais, non, quoi… Il n’y a pas de pouvoir, d’une part. D’autre part, c’est aussi banal qu’inexpliqué. Avec une fin pas ouverte mais frustrante quand même qui n’apporte rien… Je n’ai pas marché du tout.

Respirer les flots
L’histoire, le pouvoir, le traitement, tout est sympa. La fin est un peu bizarre, moyennement logique mais globalement, ça passe bien.

Tiraillée
C’est mignon… Pas forcément super logique au plan temporalité, peut-être pas totalement travaillé (pour le père qui, finalement, ne sert quasi à rien qu’à meubler) mais sympa.

Un monde triste et beau
Elle est belle, celle-là ; presque une tragédie mais sobre et bien traité. De la profondeur dans le texte, de la tension, belle, de l’émotion. Bien.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin