| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mael


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Nickel

complétez cette fiche
Danse macabre
ScénarioMills Pat
DessinLedroit Olivier
Année2001
EditeurNickel
SérieRequiem - Chevalier vampire, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 ...
Bullenote [détail]

 

1 avis

oslonovitch
Avec ce deuxième tome de la série Requiem, Olivier Ledroit s'en donne à cœur joie dans la démesure graphique tant cet album est… rouge!
C'est le premier adjectif qu'il me vient à l'esprit pour résumer la trame de ce tome 2 : rouge sanglant! On n'a pas le temps de prendre sa respiration que les auteurs nous entraînent dans un déluge de tuerie, de combats titanesques durant lesquels le feu et le sang s'unissent pour célébrer une boucherie apocalyptique. Sur leurs destriers étonnamment blancs, les chevaliers de l'apocalypse tombent depuis les vaisseaux vampires jusqu'au théâtre de leur folie meurtrière. Les goules s'en mêlent et comme si ça ne suffisait pas, les vierges pirates viennent mettre leur grain de sel dans un déferlement de violence que n'aurait pas renié un metteur en scène de film d'horreur Z.

Et oui, c'est là que j'ai trouvé que ce tome 2 coinçait… On imagine sans mal que Ledroit s'est à coup sûr régalé en créant ces planches hallucinantes (le retour des vaisseaux vampires dans Nécropolis est grandiose) mais Pat Mills nous la joue petite forme. Car à trop vouloir jouer le jeu de l'action à tout prix, on tombe dans la thématique plus que discutable de la violence gratuite. Ça décapite, ça émascule, ça tranche et ça coupe à tout va avec une telle frénésie meurtrière que finalement l'effet escompté n'est pas réussi. Pire, c'est parfois l'inverse et la puissance descriptive introduite dans le tome 1 est ici complètement effacée au profit de cette action agressive et sans temps mort.

Malgré tout ce tome 2 apporte quand même des éléments constructifs pour le récit. Heinrich tout d'abord, qu'on avait appris à connaître dans l'opus d'introduction, nous en dit un peu plus sur son passé sur Terre. Son côté tourmenté et ses interrogations lui confèrent une âme dont on le croyait dépourvu. Il en apparaît donc changé, avec une psychologie encore un peu plus creusée et un côté ambigu qui entretient juste ce qu'il faut de suspense pour le tome 3…

La belle Claudia entrevue pendant le tome 1 devient ici un personnage principal et apporte un nouvel élément à l'ampleur de cette fresque. On la redoute mais elle nous charme, elle nous intrigue mais elle nous attire, bref son personnage est vraiment réussi et Heinrich lui-même s'y perd…

Otto perd un peu de prestance dans ce 2° tome puisque tout naturellement il n'a plus à jouer son rôle de mentor auprès de Heinrich. Mais il ne s'efface pas totalement et reste auprès de Requiem en lui prodiguant ses conseils et son aide. Au début du récit il est même au centre de l'histoire lorsque Heinrich se fait hanter par ses souvenirs et Rebecca. De fait il reste dans le récit en confirmant son statut de personnage clé de l'histoire.

Les vierges pirates enfin apportent une touche d'humour assez douteux dans l'univers décrit et qui confère à certaines scènes une médiocrité "scénaristique" décevante. Elles participent en effet grandement au sentiment de "trop gros" qui donnent au scénario un arrière-goût de déjà-vu, et pire de parodie se voulant humoristique, déstabilisant ainsi les impressions très fortes liées à cet univers superbement décrit dans le tome 1.

Il n'en demeure pas moins évident que le dessin de Ledroit est toujours aussi beau et prend toute l'ampleur de sa démesure sur les planches grandioses où il ne semble jamais limité par le moindre garde-fou.
Hélas certaines planches sont d'une qualité toute relative, la faute à une texture qui ne met pas en valeur le dessin, sans parler des flous immondes qui gâchent notamment une double page, dans sa partie supérieure dans le premier quart de la BD. A ce niveau là c'est vraiment honteux de saccager à ce point un aussi beau dessin!

Pour terminer sur une impression positive, je dirai donc que "Danse Macabre" est un cran en dessous de son prédécesseur. Il n'a ni la classe, ni l'ampleur du tome 1 mais entre deux cases sanguinolentes l'histoire avance et les personnages prennent du relief.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin