| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Tome 7
ScénarioAdachi Mitsuru
DessinAdachi Mitsuru
CouleursNoir et Blanc
Année2006
EditeurGlénat
CollectionShônen
SérieRough, tome 7
autres tomes... 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 ...
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
Avec le septième volume de Rough, on s’attaque à la première des compétitions qui doivent amener Keisuke et Ami vers les sommets de leurs disciplines respectives. Mais avant ça, on aura pu voir la fin de l’agression d’une bande mystérieuse sur Kazuaki Seki, pris par erreur pour Keisuke. Le but était de le blesser afin de l’empêcher de concourir. Mais qui peut bien avoir si peur de notre héros pour agir ainsi ? Et suite à cet échec, cet ennemi de l’ombre ne va-t-il pas récidiver ?

Alors que la série devenait de plus en plus passionnante avec le développement de la relation entre Keisuke et Ami et l’ébauche d’un triangle amoureux avec Kaori, le rythme change avec la moitié du volume consacrée au championnat départemental de natation. L’humour et la tendresse laissent la place au sport et à la fin du complot développé dans la première partie. Malheureusement, ni l’un ni l’autre ne sont bien passionnant , l’histoire manque singulièrement de tension narrative et c’est un peu déçu qu’on referme Rough 7. C’est un volume de transition, comme on dit.

Concernant l’adaptation française, à l’instar d’autres séries comme Lamu ou Touch, les onomatopées originales tendent de plus en plus à disparaître au profit d’un bon travail d’adaptation graphique, comme quoi, Digibox ne fait pas que du travail atroce (par exemple le volume 6 d’Eye-Shield 21). Il faut dire qu’Adachi n’est pas le dessinateur le plus difficile à adapter graphiquement. Encore un petit effort et il n’y aura plus rien à redire sur l’incohérence de faire un coup un remplacement, un autre coup un sous-titrage. Pour les dialogues, il reste encore quelques suffixes qui traînent et qu’il serait bien de voir disparaître. Pour le reste, il n’y a vraiment pas grand-chose à redire.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin