créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Pilote
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Casterman

complétez cette fiche
Zahra's Paradise
ScénarioAmir (Soltani)
DessinKhalil
Année2011
EditeurCasterman
CollectionEcritures
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Zahra’s Paradise raconte l’histoire de la recherche de Mehdi, un jeune manifestant disparu dans les geôles de la République islamique après l’élection présidentielle frauduleuse de 2009.

Le souvenir de Mehdi, happé dans une zone extrajudiciaire crépusculaire, refuse pourtant de s’effacer, grâce au courage d’une mère qui refuse d’abandonner son fils à la mort et à la ténacité d’un frère – blogueur – qui combine culture et technologie afin d’explorer l’espace de non droit dans lequel Mehdi s’est évanoui.

 

1 avis

rohagus
Avant d'être publié en album, Zahra's Paradise était avant tout un projet de « bande dessinée témoignage » en ligne. Ses auteurs, qui ont préféré utiliser des pseudonymes et garder l'anonymat pour des raisons de sécurité, sont un journaliste irano-américain pour le scénario et un artiste dessinateur et sculpteur arabe pour la mise en image.

Le sujet, pour la première fois traité en album de bande dessinée à ma connaissance, aborde la situation en Iran dans les jours qui ont suivi les manifestations post-élections de Juin 2009.
Il s'agit d'une fiction. Elle raconte la recherche par sa famille d'un jeune homme disparu au moment des manifestations. Sans aucune nouvelle le concernant, son frère, blogueur militant, et sa mère s'imaginent très vite qu'il se soit retrouvé en prison ou pire encore. Leur recherche va les amener à dévoiler des pans parfois horribles de la dictature régnant en Iran encore de nos jours.

J'ai trouvé cette lecture instructive et parfois touchante, surtout sur la fin. J'ai apprécié son graphisme souple et frais me rappelant celui de certains comic strips d'actualité américains (editorial cartoons). Ce dernier est très plaisant à la lecture, même si j'ai un peu tiqué sur le physique agaçant de « bel éphèbe grec compatissant » du héros comparé aux anatomies nettement plus « persanes » des autres personnages.

Il y a cependant deux trois petites choses qui m'ont empêché de profiter pleinement de la force et de l'intérêt d'un tel ouvrage.
Tout d'abord, il y a une narration un peu décousue, en chapitres dont j'ai parfois eu du mal à suivre la chronologie. Ils apparaissent comme autant de saynètes portant sur des anecdotes et des personnages parfois différents quoique liés. L'ensemble apporte à chaque fois son lot d'informations mais je m'y perdais dans le fil rouge qui était l'enquête sur la disparition du fils en elle-même. Il faut dire aussi que beaucoup de noms et de particularités sont directement issus de la culture iranienne et ne sont pas toujours suffisamment expliqués m'empêchant parfois de bien saisir en première lecture ce à quoi il était fait référence.
Ensuite, il y a le fait que ce soit une fiction. Je me doute qu'elle se base sur énormément de témoignages véridiques et sur un vécu incontestable. Mais je ne peux m'empêcher de la comparer à des oeuvres comme celles de Joe Sacco qui ne cachent jamais leurs statuts de reportages journalistiques et indiquent bien leurs sources, avec toute la distance voulue et le rappel qu'il y a un risque que tout ce qui est raconté ne soit pas exactement vrai (je pense surtout à Gaza 1956, en marge de l'histoire). Cela ne veut pas dire que je ne crois pas que tout ce qui est raconté dans Zahra's Paradise est véridique mais la forme du récit me force à ne pas l'accepter comme 100% sûr et à me demander si tels ou tels passages sont vraiment issus de la réalité, comme par exemple le récit du calvaire de cet homme sorti de prison. J'aurais davantage été touché par un récit moins romanesque, relatant plus précisément d'où venait tel témoignage ou telle anecdote, sans évidemment citer qui que ce soit mais simplement le contexte ayant amené à recueillir un tel récit.
Il faut aussi dire que la fiction aurait peut-être davantage fonctionné si elle avait été mieux menée, moins confuse dans sa structure et avec des personnages plus attachants.

Ces reproches n'en sont pas vraiment car ils sont négligeables par rapport à l'intérêt et au contenu de cet album. C'est instructif tout en étant un témoignage poignant sur la situation d'un pays qui n'a hélas pas changé à ma connaissance entre 2009 et le moment où j'écris cet avis, en 2011.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin