créer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par CoeurDePat
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Coq de combat
Dessin : Tanaka Akio
Sc�nario : Hashimoto Izo / Tanaka Akio

Coq de combat, terminďż˝


Volume 1 - 2003

Volume 2 - 2003

Volume 3 - 2003

Volume 4 - 2003

Volume 5 - 2003

Volume 6 - 2004

Volume 7 - 2004

Volume 8 - 2004

Volume 9 - 2004

Volume 10 - 2005

Volume 11 - 2005

Volume 12 - 2005

Volume 13 - 2005

Volume 14 - 2006

Volume 15 - 2006

Volume 16 - 2006

Volume 17 - 2006

Volume 18 - 2007

Volume 19 - 2007

Volume 20 - 2012

Volume 21 - 2012

Volume 22 - 2012

Volume 23 - 2012

Volume 24 - 2013

Volume 25 - 2013

Volume 26 - 2013

Volume 27 - 2013

Volume 28 - 2014

Volume 29 - 2014

Volume 30 - 2014

Volume 31 - 2014

Volume 32 - 2015

Volume 33 - 2016

Volume 34 - 2016

 

1 avis


Herbv
Voilà une série choc, surtout avec le premier volume paru en 2003. Si ensuite, elle a souffert de son succès au Japon et a connu un étirement de l'histoire, il faut reconnaître que les auteurs s'en tirent très bien. Régulièrement, on craint tomber dans le travers des entraînements à répétition entre deux tournois, et toujours, jusqu'ici, on évite l’écueil au dernier moment. Il en résulte, certes, une série un peu inégale d'un volume à l'autre mais pour l'instant, je dois dire que je continue à l'apprécier après 10 volumes et presque 2 ans de parution.

C'est un manga qui sort de la production habituelle car il est assez dur, de nombreux passages pourraient choquer des âmes un peu sensibles vu que les scènes difficiles sont plutôt traitées sur le mode réaliste. Malheureusement, il y a bien pire à la télé tous les soirs en matière d'horreurs. Et même si on peut regretter une certaine complaisance dans les combats, les viols, les meurtres et les coups bas à répétition, il faut reconnaître que cela participe à l'atmosphère de l'histoire. De même, ne vous attendez pas à trouver des personnages sympathiques, à commencer par le "héros", Ryô, qui est prêt à tout pour arriver à ses fins. Dans ce manga, il n'y a pas de "gentils", que des "méchants" qui semblent tous poursuivre des buts égoïstes. Il ne reste plus qu'à espérer que les lecteurs soient capables d’apprécier tous ces éléments avec le recul nécessaire et ne pas tomber dans la fascination béate envers la violence qui se dégage.

Un petit mot sur le dessin. Il est spécial, personnel, le dessinateur ne cherchant pas à faire des beaux personnages, tout au contraire, il illustre parfaitement la laideur du monde dans lequel vivent les protagonistes. En tout cas, on sent qu'il maîtrise son sujet, accentuant ainsi l'impression malsaine que l'on peut ressentir à la lecture de l'histoire.
bordure
coin bordure coin