crer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

La Dernière Vie
Dessin et sc�nario : Giménez Juan

Cycle 1, termin�


Volume 1 - 2011

Volume 2 - 2011

 

1 avis


Rohagus
Avec Juan Gimenez comme auteur et des couvertures sur fond blanc assez classes, cette petite série en deux tomes attisait ma curiosité.

Parue en France en 2011, elle reprend une mini-série parue en Espagne en 2002. Et s'agissant d'une série sur le sujet de l'informatique avec beaucoup de hardware mis en scène, dix ans d'âge cela fait déjà une éternité, alors quand en plus même en 2002 le hardware représenté (disquettes, modems/téléphones et vieilles tours de PC) faisait déjà complètement dépassé, la pilule est difficile à avaler.
Bref, dès les premières images, cette BD m'a donné l'impression d'une œuvre désuète qui avait mal vieilli.

Et ce côté vieillot se retrouve aussi dans le scénario que j'ai trouvé très naïf, très convenu. Si je résume l'histoire, elle parle d'un adolescent qui découvre une compilation de jeux vidéo qui vous entraînent dans leurs mondes virtuels pour des parties qui peuvent véritablement vous blesser ou vous tuer dans la vraie vie. Et quand je vous dis que sa meilleure amie est dans le coma suite à une partie de ces jeux mystérieux sortis de nulle part, vous devinerez bien vite que notre jeune héros va jouer et tenter de gagner chaque niveau pour tenter de sauver sa copine. Et nous voilà donc partis pour 7 jeux qui forment 7 chapitres avec une intrigue qui avance doucement pendant ce temps-là, comme un téléfilm fantastique de série B que l'on peut regarder en fin de soirée tout en soupirant sur les nombreuses naïvetés et comportements peu réalistes de ses acteurs. Vous savez, comme dans ces mauvais films d'horreur où les héros affrontent un danger fantastique tous seuls sans jamais alerter tout le monde autour d'eux alors qu'ils ont les preuves que quelque chose d'incroyable et de dangereux a lieu et qu'ils pourraient être aidés ou renseignés par d'autres.

Après quelques rebondissements, on arrive à une fin sans saveur, prévisible même si manquant singulièrement de crédibilité. C'est un petit scénario facile et sans originalité. Quand en plus le dessin de Juan Gimenez n'est pas du tout à la hauteur de ses œuvres les plus belles et parait même parfois bâclé et moche pour certains personnages, cela n'arrange rien.
Bref, à lire si vous avez un peu de temps à perdre, mais sinon vous pouvez vous en passer sans souci.
bordure
coin bordure coin