créer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par petitboulet
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Hong Kong Spirit
Dessin : Lechuga Marc
Sc�nario : Deveney Jean-Christophe

Albums ind�pendants, en cours


Volume 1 - 2009

 

1 avis


zagabor
Cette phrase que Malraux n’a jamais prononcée, on nous l’a répétée mille fois: « le vingt et unième siècle sera spirituel ou ne sera pas ». Qu’est-ce à dire ? Le miracle informatique va-t-il suppléer aux carences des religions en matière d’au-delà ? C’est en tout cas ce que veut nous montrer cette nouvelle série dont l’argument est simple : lorsqu’un être humain décède, son âme, préalablement numérisée, est téléchargée vers une sorte de paradis virtuel en tous points conforme aux volontés du défunt. Assurée par un moine bouddhiste, la cérémonie de transfert se déroule dans un techno-sanctuaire où l’ordinateur et la doctrine cohabitent en harmonie pour servir au mieux les intérêts de la société « Buddhanet ». Tout se passe bien jusqu’à la septième planche de l’album, lorsqu’une âme se trouve soudain piratée par un hacker qui transforme en cauchemar le rêve idyllique d’un maître queux récemment décédé, pour lui extorquer les secrets d’une recette de cuisine. Pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit d’un plat qui provoque une dépendance chez celui qui l’ingurgite et le réduit aussitôt en esclavage. À partir de là, tout dérape : le reste de l’album (c'est-à-dire plus des trois quarts) n’est plus qu’une course-poursuite effrénée, entrecoupée de bagarres au terme desquelles les deux héros de l’histoire, un jeune bonze naïf et une minuscule mamie championne de karaté, viendront à bout du méchant, aidés dans leur tâche par une monstrueuse omelette boulimique. Oui, une omelette, vous avez bien lu. Cet album inconsistant – mais parfois drôle et superbement dessiné, avouons-le – nous démontre avec éloquence qu’une bonne idée peut conduire au naufrage lorsqu’elle est mal exploitée, et donner raison aux éditeurs Japonais lorsqu’ils déclarent que la BD européenne n’a pas grand-chose à raconter. Sont-ils si loin de la vérité ?
bordure
coin bordure coin