créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Oh, you know... My dog is one-eyed. Is this an enviable condition?
Mr_Switch
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

REQUINS MARTEAUX, poisson scie et toutes ces sortes de choses...

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1

Pierre, 13.09.2018 à 22:14369909
Mon Dieu suis-je bête ! Il s'agissait donc d'une blague ... Le dessin ressemble beaucoup à du Winshluss tout de même.

Aba Sourdi, 13.09.2018 à 11:22369891
Vu que le caractère vraiment hilarant (...) de ces canulars, ça ne donne en tout cas pas envie de lire le bouquin.


Pierre, 11.09.2018 à 20:49369857
Apparemment, Luchini (mis en scène par ... Winshluss !)



va faire salle comble en lisant ça:





Jamais entendu parlé. Ça vous dit quelque chose ?

Aba Sourdi, 23.06.2017 à 14:06365933
J'ai relu cette merveille et vraiment, c'est l'une des toutes meilleures BD de ma bibliothèque, l'une des rares qui gagne le droit de figurer sur les étagères de mon nouvel appart. Assez incompréhensible qu'elle ne soit pas mieux/davantage notée.
Certes, je me souviens avoir été un petit peu déçu à la première lecture, ayant découvert Captain Cavern par des pages (dans les tout premiers Ferraille) qui déployaient un univers plus poétique que référentiel (qui déparait donc avec le reste de la revue) ; il n'empêche que c'est un concentré de tout ce que la BD peut faire et qu'il n'y a pas besoin d'avoir lu une seule fois dans sa vie un "vrai comic d'aventure" pour saisir le sel du truc (contrairement à nombre de BD parodiques du catalogue de l'éditeur). En le lisant, j'avais en tête les récents articles de Jérôme LeGlatin sur Du9, et je pense qu'il apprécierait ce petit livre : quintessence du "fragment", critique de la représentation, narration se retournant contre elle-même (je n'en peux plus de ce mot "narration", je suis d'accord qu'il faut trouver autre chose) ; bref, on arpente les formes, on ne sait pas trop bien ce qu'on lit, on n'arrive plus à suivre, c'est "l'aventure du dessin" comme disait l'autre (Pierre Fresnault-Deruelle, il me semble).
Je peux comprendre aussi la déception adolescente comme suit : pas d'effets de manche, il y a juste ce qu'il faut pour l'équilibre et l'élan adéquats, pas de tournures pour "faire rigolo", "faire trashouillet" ou "faire foufou-dingo" ; aujourd'hui je trouve que ça fait du bien.

Pierre, 08.03.2017 à 9:25365192
Un message des Requins marteaux:

Nous recherchons des bénévoles
Pour le 28 mars 2017

Bonjour à tous,

Dans le cadre de notre prochain aménagement, nous recherchons des bénévoles afin de ranger nos stocks dans nos nouvelles étagères et par la même occasion faire l'inventaire.
Nous avons donc besoin de vos bras pour le 28 mars à partir de 10h dans nos futurs locaux, à Pargade, rive droite.
Pour tout renseignement sur l'adresse exacte (ou autre) ou inscription, écrivez-moi un mail à cette adresse : aurelie@lesrequinsmarteaux.com.

Un grand merci d'avance pour votre aide et, je l'espère, à bientôt.

Aurélie des Requins Marteaux

Mael, 31.10.2016 à 16:03363449
Parfois il y a des biblios rigolotes.

A un moment j'étais allé dans les Michel Vaillant mettre les assistants crédités dans la base, un des plus présents était Christian Papazoglakis, qui continue depuis à faire des BD de bagnoles dans ce pur marché de niche.


Il avait déjà intrigué pour avoir été le seul auteur des éditions Graton à avoir un livre à son nom hors des séries du fondateur, un bouquin pas grandiose mais au dessin plus lâché, en noir et blanc, causant toujours de voiture certes (enfin plutôt de motos, de station essence, sur fond d'Amérique et de shamanisme). La mode du "roman graphique" n'était pas encore si large, ça avait surpris les libraires.


Mais ce qui est rigolo est de voir qu'il a fait, entre deux albums Michel Vaillant, deux albums chez Les Requins Marteaux. Avec Witko au scénario, ils semblent parodier certains albums pulp, le dessin s'y prêtaient et prouve un certain second degré. Je serai curieux d'aller lire ceux là, des avis ?



Bon, ce n'étaient bien que des parenthèses car après il n'y a plus que bagnoles, bagnoles, bagnoles (avec de beaux reflets sur les carrosseries).

NDZ, 19.10.2015 à 11:33359790
de beaux avis ici ou là.... mais pas sur bulled'air. Des retours de lecture ?

chrisB, 12.08.2014 à 8:06355992
superbe lecture, je n'ai pas pu lacher le bouquin (maousse d'ailleurs). Merci SBAM, sur ce coup tu as déchiré !

wandrille, 15.07.2014 à 17:27355817
Ben... super bof ce recueil. Plein de choses bien, mais ça n'a pas l'intensité et la cohérence d'un FERRAILLE, ça part dans tous les sens...

Le seul truc qui m'a un peu interpelé c'est de lire que le fabuleux COURSE DE BAGNOLES avait vendu keutchi, alors que c'est vraiment une bombe.

Mael, 07.07.2014 à 19:56355695
Ha tiens, je me suis posé la question mais comme j'avais pas aimé l'album je n'étais pas sur... C'est pas le seul album en ce cas d'ailleurs, mais pour certains ça peut-être une introduction à ce livr,e je ne trouve pas forcément ça indécent dans une revue de 300 pages (qui m'a par ailleurs plutôt déçue dans l'ensemble).

Aba Sourdi, 07.07.2014 à 12:29355687
NDZ :
chrisB :
découverte SBAM, j'ai trouvé cet album excellent !


Ah bah oui, j'te l'avais dit il y a quelques mois...

Excellent album dont on retrouve d'ailleurs des pages dans le premier numéro de la revue Franky, comme si elles étaient inédites. (Oui oui, le truc que le commun des mortels a toujours détesté : retrouver dans un magazine des pages déjà vues en album ! Il fallait être audacieux !)

NDZ, 06.07.2014 à 23:13355670
chrisB :
découverte SBAM, j'ai trouvé cet album excellent !


Ah bah oui, j'te l'avais dit il y a quelques mois...

chrisB, 06.07.2014 à 18:25355669
découverte SBAM, j'ai trouvé cet album excellent !

Mael, 25.03.2014 à 15:51354712
Vu sur Les Belles lettres



"Ferraille Illustré c’est reparti ! Sauf que ça sort une fois par an en librairie et que ça s’appelle Franky !

Franky c’est 250 pages pilotés par Cizo & Felder, avec une sélection hyper draconienne : des vieux auteurs, des jeunes auteurs, des auteurs maisons et même des auteurs étrangers ! C’est 100% BD bien sûr, avec quand même une histoire qui plane autour pour rester dans la tradition de Ferraille.
Franky parcourt le monde à la recherche des plus belles pépites de BD et essaie toujours de les avoir au meilleur prix ! En parlant de prix, elle ne coûtera que 14,50 €, soit une bonne réserve de BD pour l’été et pour une somme qu’on ne peut se refuser !

Oui, nous appliquons exactement la même méthode marketing que Super Picsou Géant et cela sans aucune honte !
Cette revue n’est pas banale car elle est commune avec la future revue de Cornélius : Nicole. Nicole est la petite amie de Franky et Franky le petit copain de Nicole. Notre numérotation sera commune, notre fabrication sera commune et nous aurons des auteurs en commun. Notre volonté est de créer une belle synergie entre nos deux maisons et d’avoir une présence à l’année en tant que revue de bande dessinée."

Pierre, 15.05.2013 à 21:04351106
Les idoles malades. Très beau titre. Et la couverture a des accents qui me rappellent curieusement la Comète de Carthage de Chaland. Il faut que je lise ça.

Mael, 14.05.2013 à 11:22351090
Oui il faut lire ce livre qui n'a en effet rien à voir avec Métal (enfin en tous cas son volet SF). Sourdrille est un auteur très étonnant, je détestais quand je l'ai découvert (mais j'avais 12/13 ans hein), et quand j'ai relu ses pages il y a quelques années je me suis empressé de rattraper mon retard.

Le trait comme le ton sont vraiment originaux, sans limites mais sans pour autant être gratuit ou purement trash. C'est un monde rempli d'hommes moches et de femmes puissantes, ce n'est pas pour rien que Crumb a dit : "Mon artiste préféré français en ce moment est un type dont personne n’a jamais entendu parler parce que son travail est très dérangeant. Il s’appelle David Sourdrille. Une des raisons pour laquelle je l’aime bien c’est qu’il a une sensibilité envers les femmes similaire à la mienne. Il dessine des belles femmes, qui ont des formes, voluptueuses. Dans ses BD, il est très obsédé par les femmes et il se dessine comme un loser sans attraits, un petit gars moche. Toutes ses BD sont là-dessus. C’est un artiste brillant. Il n’est pas apprécié à sa juste mesure en France.".

lanjingling, 14.05.2013 à 3:57351082
chrisB :
Excellente lecture de vacances !!! la seule bd ayant attirée mon oeil dans une librairie de vacances peu fournie (à mon gout). Grosse bonne surprise

Couverture style Métal Hurlant années '70'80, mais contenu dans un tout autre monde d'après la chronique. Intrigant. Je note.

chrisB, 13.05.2013 à 21:48351081
Excellente lecture de vacances !!! la seule bd ayant attirée mon oeil dans une librairie de vacances peu fournie (à mon gout). Grosse bonne surprise

Aba Sourdi, 17.04.2013 à 23:40350872
(...Et c'est un comble de développer ça sur le topic des Requins Marteaux, l'éditeur indé le plus porté sur l'action, l'épique, la parodie hystérique, etc. Hé hé !)

Aba Sourdi, 17.04.2013 à 23:37350871
Il paraît que même Baudoin aurait dit un truc comme "En BD, quand tes personnages discutent depuis deux pages, il faut qu'ils se lèvent et qu'ils sortent, c'est comme ça" pour dire qu'il fallait quand même toujours mettre un peu d'action, eh oui, si même lui le pense alors c'est sûr qu'il ne faut pas chercher de changement du côté de l'intimisme, car tout est toujours prétexte au mouvement, à l'anecdote. La quasi-totalité de la BD autobio a une grande utilisation du burlesque, hormis quelques cas d'exception (Konture, Neaud, Mussat, Méthé) qui utilisent le monologue pur. Car je pense que, de la même manière que les seuls romans à se passer d'action sont ceux qui relèvent davantage d'un fil d'écriture intérieur se déployant comme une logorrhée et qui n'ont pour véritable objet que ce fil-là, ce serait dans une bande dessinée qui suivrait le même genre de fil que l'on pourrait se passer d'action sans même y penser. Mais c'est vrai que cela suppose un caractère essentiellement énonciatif, sans vrais personnages (car ceux-ci ne peuvent pas s'empêcher de bouger), sans vrais dialogues (car ceux-là entrainent toujours des tensions), et là je pense aux planches purement poétiques de Mazen Kerbaj qui sort bientôt un livre à L'Apocalypse, et aussi à Jacques Velay dans une veine plus lapidaire, et aussi pourquoi pas au "Rêveur captif" de Barthélémy Schwartz (encore chez Menu, j'y peux rien si c'est presque le seul à s'intéresser à la BD comme poésie) qui utilise la répétition des motifs et des phrases, une sorte de BD-collage où rien n'avance et tout fait écho, et là je pense donc soudainement à la narration 'arrêtée' de la plupart des livres du Frémok, tout en échos picturaux sans direction mais très homogènes, et là je pense bien sûr à L.L. de Mars depuis quelques livres, c'est criant, on sent qu'il suit sa respiration, où est l'action hein, peut-on me le dire ??? Bref, affaire à suivre ! On en reparlera en 2050 (oui, en BD je suis un honteux progressiste).

Mr_Switch, 17.04.2013 à 13:20350864
Sans doute est-il difficile qu'il y ait une séquence sans transcription d'un verbe d'action.
Tu me diras que l'on peut faire une séquence transcrivant "Il fait beau." Tu aurais raison. Même si... en français, on utilise un verbe basique d'action (faire) pour décrire ce constat.

Regarde comme dans des bandes dessinées descriptives (des bandes dessinées éducatives par exemple), l'action représentée ordinairement se substitue par une "action de narrateur", par une suite de cartouches contextuelles.

Regarde comme certains auteurs qui ont essayé de faire de la bande dessinée sans action prennent prétexte de leur propre visée, de leur action pour lier leurs bandes.

Donc ta question est bonne. Comment arriver à faire une bande dessinée longue sans trace d'action ? Mais il me semble que la question reste ouverte.

Aba Sourdi, 17.04.2013 à 13:03350862
*indécrottable (y'avait trop de soleil sur mon écran)

Aba Sourdi, 17.04.2013 à 13:02350861
Ah ben France Culture c'est pas France Inter, c'est quand même d'un autre niveau, niveau auteurs de BD invités ! Bon là ça dure juste 5 minutes, c'est La Vignette d'Aude Lavigne, mais c'est ton pote Léon Maret alors ça se fête ! Il ponctue la plupart de ses phrases par "quoi", je trouve que ça colle avec ce qu'il fait, c'est cohérent. Bon, par contre lui aussi relait le postulat comme quoi "en BD on est obligé qu'il y ait de l'action", il faudrait un jour qu'on m'explique pourquoi c'est si indécrottble ce truc, quand c'est qu'on en sortira, c'est pas possible... Enfin bon, quoi qu'il en soit : http://www.franceculture.fr/emission-la-vignette-leon-maret-2013-04-16

ABDI, 09.01.2013 à 13:49348702
Les deux Humanos, je note. Par contre, le personnage de Canetor a quand même quelque chose de pas très Schlingesque... Sûrement parce qu'il semble un peu trop rationnel, équilibré, ça ne m'attire pas trop. C'est un peu con comme manière de juger. Mais ülm.

lanjingling, 08.01.2013 à 2:57348637
Et les deux indispensables albums en couleur parus chez les humanos

Allister Baudin, 06.01.2013 à 18:06348593
Oui, il y a la totalité de ce qui était paru chez Futuropolis, avec non seulement en plus des pages de Grosse Bittre mais aussi des pages d'Onulf qui n'étaient pas parues dans le Futuro. Mais par contre les gags en une demi-page chez Futuro sont présentés cette fois ci comme des gags en deux pages (chaque strip devient une page). Pour un Schlingo supplémentaire, je dirais Canetor (avec Pirus au dessin) (et toujours chez les Requins Marteaux).

ABDI, 06.01.2013 à 17:22348592
Une petite question, est-ce que ce livre contient la totalité de "Onulf le Marin" chez Futuropolis ?
D'ailleurs (mais ça va plus loin que Les Requins Marteaux), une fois qu'on a lu les réeditions de l'Association et "N comme Cornichon", avec quoi continuer en Schlingo ?

wandrille, 12.06.2011 à 9:42338594
ça fait un peu bizarre de créer un sujet alors qu'ils sont en difficultés, mais peut être justement, ça a du sens.

Après la Pelle du 18 juin, les Requins continuent de fretiller de la queue :
Concerts de soutiens dont la liste est ici

On les retrouve aussi à Sierre au festival SISMICS à partir de la semaine prochaine.

Et sur actuabidet, une interviou de Morgan Charpentier où les "journalistes" s'ingénient à vouloir faire dire que "les indépendants ça va mal, ça peut pas marcher" et que "vous allez tous mourrir" et "vous faitez du marketting qui pleure dans les chaumières"..."

Malgré cela Morgan Charpentier s'en sort très bien et donne bien la vision de la bd et de la création selon les Requins, c'est chouette à lire.

Pages : 1

retour forum

bordure
coin bordure coin