| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Casterman

complétez cette fiche
Kiki de Montparnasse
ScénarioBocquet José-Louis
DessinCatel
CouleursNoir et Blanc
Année2007
EditeurCasterman
CollectionEcritures
SérieKiki de Montparnasse, One-shot !
Bullenote [détail]

Kiki de Montparnasse, née Alice Prin au tout début du XXe siècle, fut l’une des figures les plus marquantes de la vie artistique parisienne de l’entre-deux guerres, lors des Années Folles. Égérie et amie de très nombreux artistes – Modigliani, Duchamp, Desnos, Picasso, Cocteau, Aragon, bon nombre des surréalistes –, Kiki fut la muse et l’inspiratrice de créateurs devenus depuis des signatures majeures de l’art moderne, comme Foujita et Man Ray.

 

2 avis

Chrysostome
Ce pavé de près de 400 pages raconte en détail la vie de Alice Prin surnommée Kiki, modèle qui fut une source d'inspiration pour de nombreux artistes des courants dadaïstes et surréalistes au début du XXe siècle. Voilà une belle occasion de nous faire (re)découvrir les artistes associés à cette mouvance à travers le destin mouvementé et tragique de Kiki.

Une BD richement documentée (la bibliographie des auteurs et même fournie à la fin, ainsi que de courtes biographies des principaux peronnages), qui au delà de nous raconter la vie d'Alice Prin, nous restitue finalement toute une époque dans les milieux artistiques parisiens.
Les dessins, eux, sont dans un style extrêmement simpliste (à la Marjane Satrapi).

Au final, une BD qui présente un réel interêt de par son sujet original.
herbv
Alice Prin, plus connue sous son nom d'artiste « Kiki de Montparnasse », a été durant les années de l'entre-deux guerres la reine de Montparnasse. Le quartier était alors le centre du monde artistique. Kiki fait ici l'objet d'une biographie en BD qui est sortie en 2007 chez Casterman dans sa collection Écritures, et réalisée par le scénariste José-Louis Bocquet et dessinée par Catel Muller. Ces deux auteurs n'en sont pas tout à fait à leur coup d'essai, ayant créé pour l'éditeur BD Music le portrait d’Édith Piaf. Si ce n'est pas un coup d'essai, c'est un coup de maître tant Kiki de Montparnasse est multi-primé à sa sortie. Depuis, les rééditions se sont multipliés, notamment en version luxe et en version anniversaire (pour les 10 ans de la collection).

Si la BD n'est pas désagréable à lire, bien au contraire, il est toutefois difficile de comprendre pourquoi elle a été aussi encensé et remporté plusieurs prix. La narration est extrêmement classique et le dessin n'est pas extraordinaire. Cependant, les personnages sont tous aisément reconnaissables. Ce n'est vraiment pas le contenant qui a dû jouer mais plutôt le contenu, c'est-à-dire la vie de Kiki. Refusant les contraintes de l'époque qui s'exerçaient sur les femmes, voulant vivre comme elle l'entendait, elle a trouvé un chemin vers la liberté : utiliser son corps. Nulle prostitution de sa part, Kiki a seulement beaucoup d'amour à donner et nulle pudeur. Les artistes aiment les femmes ? Eh bien, elle aime les artistes ! C'est ainsi qu'elle deviendra la reine de Montparnasse...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin