créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par LĂ©on le Wacky
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

ďż˝ Delcourt

compl�tez cette fiche
Greffier
Sc�narioSfar Joann
DessinSfar Joann
CouleursSfar Joann
Ann�e2007
EditeurDelcourt
CollectionShampooing
S�rieLes carnets de Joann Sfar, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Bullenote [d�tail]

“7 et 8 février 2007. Je redeviens dessinateur de Charlie pour suivre le procès des caricatures de Mahomet. Je ne suis ni journaliste ni dessinateur de presse. Je voudrais prendre des notes d’auteur de bandes dessinées : rendre compte de l’intégralité des débats (…) Je suis fils d’avocat et ai eu la chance de fréquenter très tôt les prétoires. Je crois que c’est instructif, de raconter un procès du début à la fin.”

 

1 avis

Coacho
Tiens, un carnet de Sfar !
Il avait dit stop, mais voilà qu’il en sort deux coup sur coup (on attend Missionnaire).
On avait l’habitude de voir ces parutions à L’association, et voilà qu’il publie chez son pote Trondheim, chez Delcourt.
Dans Greffier, il relate, dans un exercice difficile, les débats du procès intenté par des islamistes à l’encontre de Charlie-Hebdo qui avait diffusé les caricatures de Mahomet réalisées pour un journal danois.
Il est passionnant de voir l’articulation des stratégies de la défense.
Car ce carnet n’est pas la retranscription exacte du procès, c’est-à-dire qu’il ne reprend pas la rhétorique des plaignants pour mieux se concentrer à souligner la légitimité de la défense.
Ceci dit, je ne vois pas comment il aurait pu humainement retranscrire l’intégralité des débats en dessin.
Cela reste donc un livre qui peut avoir un goût d’inachevé pour certains, mais il n’en reste pas moins un concentré d’intelligence, dû à la qualité des intervenants du procès, et une ode à la liberté de penser, d’écrire.
On imagine cela ancré solidement dans le socle de la liberté à la française mais on s’aperçoit cependant que ça vacille sous les coups de boutoirs des extrémistes de tous bords qui tentent de museler les concepts-mêmes de la démocratie. Rien que pour rappeler, ou marteler cela, il faut lire ce livre.
La fin est une compilation des pensées de l’auteur sur les présocratiques mais le tout forme quelque chose d’un peu étrange, décousu.
La première partie, la principale, reste l’incontournable pièce maîtresse de Greffier. A lire.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin