créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Casterman

complétez cette fiche
Tome 16
ScénarioSamura Hiroaki
DessinSamura Hiroaki
CouleursNoir et Blanc
Année2006
EditeurCasterman
CollectionSakka
SérieL'habitant de l'infini, tome 16
autres tomes... 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 ...
Bullenote [détail]

Toujours prisonnier du Mugairyu, Manji sert de cobaye pour les expérimentations d'un jeune médecin, Burandon Ayame, au service du clan. Ayame, condamné à mort par le Shôgunat pour être sorti clandestinement du pays - il souhaitait découvrir la médecine occidentale- tente, sur ordre de Habaki, de savoir si le pouvoir de régénération échu à Manji est transmissible. De leur côté, la jeune Doa et son acolyte Isaku poursuivent leur chemin, précédés de la rumeur de l'assassinat de membres du gouvernement à Hokkaido.
Un volume truffé d'images fortes, davantage consacré aux sanglantes expériences médicales de Ayame qu'aux combats de sabre, dans lequel Hiroaki Samura continue de distiller le suspense avec l'introduction de nouveaux personnages aux motivations nébuleuses...ý

 

1 avis

nirvanael
Après des volumes 13 et 14 décevants et un volume 15 déconcertant, dans quelle direction allait bien pouvoir se diriger la série culte l’Habitant de l’Infini avec ce seizième volume ? Partir dans le n’importe quoi ou bien renouer avec l’extraordinaire qualité à laquelle elle nous a habituée ?

Si l’atmosphère a bel et bien changé (Manji toujours prisonnier du Mugaïryu qui sert de cobaye à diverses expériences « scientifiques », cela nous éloigne en effet pas mal des combats au sabre et des intrigues de pouvoir), il faut constater que Samura a su redonner un second souffle à sa série et qu’elle est plus passionnante que jamais. C’est même un certain tour de force de prendre le risque de déconcerter ainsi ses lecteurs pour continuer à creuser plus profondément les thématiques liés à l’ambition, à la quête de force et d’immortalité, et donc à la mort et à la vie, et de voir qu’au bout du compte cela est une pleine réussite.

Sans évoquer outre mesure la virtuosité du dessin et de la mise en scène, c’est la richesse des interactions entre les personnages, chacun guidé par ses buts propres, ses amours et ses haines, ainsi que ce que j’appellerai « la vraisemblance » de l’ensemble malgré des personnages plus charismatiques les uns que les autres et l’immortalité acquise du principal protagoniste comme base du récit, qui rend le suspense que distille savamment l’auteur à ce point captivant (il suffit de se rappeler pour s’en convaincre l’éprouvant volume 10 où il nous était impossible de savoir jusqu’où Hyakurin allait connaître l’enfer ou encore l’haletant volume 11 où l’affrontement entre Magatsu et Shira aura jusqu’au bout eu une issue aussi incertaine que tragique).

Comme d’habitude, la première édition catastrophe de la série est largement oubliée tant le travail d’adaptation au sein de la collection Sakka de Casterman rend hommage à l’œuvre… C’est simple, la version originale a même été embellie et on ne se sent pas volé une seconde à payer prêt de 10 euros le volume.

En tous les cas, avec ce volume 16, les doutes ne sont plus permis : cette série ne décevra pas, quoi qu’il arrive, et elle risque de nous surprendre encore beaucoup.
Vivement la suite.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin