créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Mael
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Vents d'Ouest

complétez cette fiche
Reproduction interdite
ScénarioMurail Lorris
DessinLaurel
Année2006
EditeurVents d'Ouest
CollectionHumour
SérieLe journal de Carmilla, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [détail]

Carmilla est une adolescente de 13 ans vive et jolie, collégienne de 4e appréciée de ses professeurs et de ses camarades de classe, nantie d'une adorable petite soeur, Mina, de 4 ans sa cadette, avec laquelle elle s'entend à merveille et de trois inséparables amies auprès desquelles elle est sûre de trouver, quoiqu'il arrive, aide et réconfort. Tout irait pour le mieux dans la vie de Carmilla s'il n'y avait trois points noirs à son tableau : des oreilles proéminentes qu'elle cache sous un bandeau, Jonathan ; un prince charmant fan de foot qu'elle peine à attacher à ses pas et, pire que tout , un petit frère, encore réduit à l'état d'hypothèse, maisque ses parents semblent bien décidés à vouloir lui offrir. Et ce cadeau-là, Carmilla n'a aucune mais vraiment aucune envie de le recevoir !

 

1 avis

Coacho
Essayons d’écrire quelque chose d’objectif sur cet album en laissant de côté tout le brouhaha systématique qui entoure le personnage de Laurel la blogueuse.
Cet album n’est pas d’elle, il est le résultat d’un partage avec son scénariste Lorris Murail.
Un scénariste moyennement inspiré puisque ses gags sont plutôt planplan…
Trop bavard, chaque entame de planche se fait sur un carnet, plutôt un journal donc, et met en place le décor.
Le problème, c’est que ça tourne vite en rond sur une poignée d’obsessions comme le foot, le bébé, les copines…
Ca n’a pas la virulence des « Nombrils » et c’est très loin de la poésie et de la lucidité touchante de « Lou »… Je ne sais pas quel est le public de cet album, si ce n’est celui de son blog…
Pourtant, lecteur régulier de son blog, je ne suis pas non plus touché par cet album, lui préférant définitivement « Lou » et même son trait ne me semble pas aussi intéressant que ce qu’elle publie quotidiennement.
Est-ce lié au sujet, ou bien parce que cet album fut commencé il y a longtemps, avant que sa cadence infernale ne la fasse progresser de jour en jour, mais des visages comme ceux de la gamine p.13 case 4, c’est assez moyen… Peut-être aussi la peur du premier album ?
J’ai hâte de découvrir Laurel dans un autre registre, entre coquinerie et férocité, et je veux la voir lâcher son trait.
A noter les innombrables private jokes et autres clins d’œil qui parsèment l’album.
Mina tiens du Tarrin (tiens ?!), Carmilla du Capucine, Et c’est parti pour du Arthur, Sadr, Cerise, Cha, Mélaka bien sûr, Maus, Hanté, Alieen, Trondheim, Harry Potter, sa coupe de cheveux poulpe, et même le pauvre Blutch qui doit se trouver dans une drôle de position dans cet album ! Et j’en passe car je ne suis pas exhaustif.
Alors encourageons Laurel à nous faire un autre VRAI album en n’oubliant pas qu’il n’y a plus d’école d’apprentissage de la confection d’album et que le premier peut se révéler casse gueule… A lire selon votre humeur…
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin