| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par thierry
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Tome 5
ScénarioAdachi Mitsuru
DessinAdachi Mitsuru
CouleursNoir et Blanc
Année2006
EditeurGlénat
CollectionShônen
SérieTouch - Théo ou la Batte de la Victoire, tome 5
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 ...
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
Touch 5 poursuit tranquillement l’histoire des deux frères Uesugi et de Minami Asakura même si les choses sérieuses ont commencé, c'est-à-dire les matchs de qualification pour le Koshien (le titre le plus relevé dans le monde sportif lycéen). C’est ainsi que nous assistons aux premiers matchs de Kazuya, matchs gagnés par le lycée Meisei grâce à son talent, bien évidemment. Pendant ce temps, Tatsuya se met de plus en plus à la boxe sous l’impulsion de Shôei Harada, ce qui ne manque pas de surprendre son entourage plus habitué à une attitude de dilettante qu’autre chose. Mais la boxe semble vraiment être un sport de brute puisque ce volume ouvre sur l’affaire de la gifle donnée à Minami par Tatsuya, événement qui met en émoi une partie du lycée. Mais ne serait-ce pas plutôt le point de départ d’une relation différente entre les deux amis d’enfance ?

Mitsuru Adachi continue à développer la trame de sa série tranquillement, à son rythme, comme à son habitude. S’il ne semble pas se passer grand-chose en 180 pages, que rien ne semble pouvoir emballer le rythme de l’histoire, celle-ci continue à progresser sensiblement grâce à l’évolution lente mais réelle de Tatsuya. Cette évolution est décrite toute en subtilité et sous-entendus et semble se faire naturellement, sous l’amicale pression de son entourage. C’est que les talents de conteur du mangaka ne sont plus à prouver et il réussit parfaitement à allier tendresse, humour et action. Il en résulte un excellent volume 5 qui ne vient pas infirmer le statut d’œuvre culte. Seule une adaptation qui ne semble pas toujours très heureuse, entre les suffixes qui reviennent encore trop souvent, des termes japonais comme "chirashi" ou "nigiri" pouvant être adaptés, sans oublier quelques tournures de phrases parfois un peu trop lourdes et semblant trop proches du japonais, vient très légèrement réduire le plaisir de lecture, mais rien de bien grave, il faut le reconnaître.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin