créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par MR_Claude
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

L'immeuble d'en face

Chez La Boîte à Bulles, terminé

Scénario: Vanyda
Dessin: Vanyda

Volume 1.5 - 2004

Volume 2 - 2007

Volume 3 - 2010


Chez Bom Bom Prod, terminé

Scénario: Vanyda
Dessin: Vanyda

Volume 1 - 2002

En VF dans:
L'immeuble d'en face #1.5

 

1 avis


FrancisBF
L’immeuble d’en face, c’est une des rares bédés que mon petit frère, trop souvent adepte de fantasy Soleil, m’a fait découvrir. Et rien que pour ça, je lui en serais éternellement reconnaissant.

Comme le promet le titre, on va se plonger dans le quotidien de gens qui pourraient être nos voisins : dans de saynètes de quelques pages (voire de petits strips), on suit les tribulations des occupants de l’immeuble. Il y a là Jacky et sa femme , couple d’âge mûr qui vivent avec leur énorme dogue allemand Gipsy, Béatrice, mère célibataire d’un môme de six ans, Rémi, et enceinte d’un deuxième enfant, et pour qui Jacky a apparemment un faible, et Claire et Louis, couple d’étudiants…

On voit des relations qui se nouent, on suit les personnages dans leur intimité, on partage les petits drames aussi bien que les moments joyeux, sans jamais verser dans le facile ou le vulgaire, bref, on a des tranches de vie d’une grande finesse d’observation, très bien racontées et pleines de tendresse pour les personnages.

Tout ça est servi par un dessin très agréable et très maîtrisé (le naturel de certaines postures est bluffant, quand on y fait attention, je trouve, et c’est rare que ce soit le genre de trucs que je remarque, alors total rispeukte), avec des influences japonaises assez marquées, la narration et le découpage sont également maguenifiquement gérés, et ça c’est bien.
Par ailleurs, les dialogues sonnent très justes et très naturels, c’est assez rare pour être signalé. Les personnages parlent vraiment comme dans « la vraie vie », il n’y a pas de lourdeurs ou d’effets de style recherchés, c’est juste vrai.

Du beau travail, comme personnellement j’aimerais en voir plus souvent.
bordure
coin bordure coin