créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par petitboulet
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Allez chez Allister Baudin, c'est chouette, il vous donnera des cartes postales et du Gaviscon.
Mael
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

La drôlerie de Fabrice Caro ? Elle a encore féri, dondaine ! C'est bien Fabcaro.

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2

NDZ, 14.11.2017 à 19:16366996
Bon, ils ne sont pas nombreux ceux à m'avoir fait rire ces derniers mois. Et, oui, il y a des coups de mou, des facilités... mais aussi des éclats qui valent le détour. Un nouveau départ certain pour la macédoine de légume.

lanjingling, 11.11.2017 à 11:11366982
Mael :
Mais je n'en ai jamais fait un
, c'était plus que les attributions de rôles reflètent la réalité.

La réalité est un concept changeant, ce n'est pas à toi que l'on va l'apprendre.

Mael, 11.11.2017 à 9:23366981
Oh je pensais surtout à créditer les photographe en tant que tels dans les revues où il y a des photos (comme les rédacteur qui ne soit pas scénaristes), ce qui existe sur un sommaire alternatif. Il reste quelques albums que je trouverai juste d'ajouter : les photos-BD de Léandri chez AUDIE, les Peeters chez Minuit, etc.

Il y a déjà
le second ayant été accepté sur proposition, donc that's possible. Mais je n'en ai jamais fait un grand combat, c'était plus que les attributions de rôles reflètent la réalité. Et donc ils se sont bien embêté pour créer un truc spécial (que je ne sais pas trop utiliser, pour être franc)

lanjingling, 11.11.2017 à 0:23366979
crepp :
P'tain mais des romans photos comme ça je veux en lire encore et encore...

Du grain à moudre pour Mael, qui tient à inclure les romans-photos dans la bande dessinée.
Ce serait du boulot en pluys pour les bulleadjoint, créer un nouveau critère de classement des auteurs.
Mais personellement, je trouve qu'on peut laisser le classement actuel en l'état, vu le faible nombre d'oeuvres de valeur dans les romans-photos.

crepp, 10.11.2017 à 16:11366978




P'tain mais des romans photos comme ça je veux en lire encore et encore... gamin je lisais ceux de ma mère en cachette ben c'était pas aussi drôle :)
et puis un gars qui prend les paroles de Jean Pierre François comme texte est surement un gars bien. Par contre m'a femme m'a dit :" ça te fait pas bizarre de lire ces quelques lignes et de reconnaître tout de suite la chanson ?" , après cette question je me suis ouvert une bière et j'ai pleuré !
non mais c'est vachement drôle, les personnes qui n'aiment pas "zai zai zai zai ... " ben n'aimeront pas celui là je pense, et ceux qui ont adoré ben ...jetez vous dessus.
4 photos.

Glotz, 15.05.2017 à 8:29365670
L'autre jour avec Allister, nous avons ouvert cet album pour nous moquer du dessin de Carrère (la couverture était déjà choquante) puis dire que dans le fond Fabcaro, c'était pas super.

Comme le gag que nous avions choisi au hasard à cette fin nous a fait rire, nous avons honteusement refermé et reposé l'album, après avoir vérifié que personne de connu ne nous avait vus.

Dans mon souvenir c'était Achille qui recevait un SMS avec écrit « <3 », et il répondait « 2? »

crepp, 03.05.2017 à 10:34365581




Fabcaro revient à ses débuts, on y retrouve les thèmes abordés quand il parle de lui : "la création l'auteur de BD, la vie de tous les jours..." mais il y a une nouveauté qui change la donne: son succès. Oui il s'agit de la première nouveauté depuis "Zai zai zai zai", ça donne des bons petits moments de doute (que faire après un succès), de gaité, de sourire, tout en gardant l'humour répétitif que j'aime tant (le foin par exemple).
Dommage tout de même que le début soit si lent, j'ai mis un peu de temps à être pris dans la lecture.
Sinon belle idée pour le titre de l'album "pause" de prendre le logo, simple mais efficace.
3 Bottes de foin.

Pierre, 07.02.2017 à 23:37364897




Je ne me souviens plus l'avoir confessé, mais ce bouquin m'a bien fait marrer. Ceci dit, c'est davantage un livre d'humour qu'une bande dessinée ...

crepp, 28.12.2016 à 13:11364016




Ce "steak it easy" représente donc les débuts de Fabcaro, cet album regroupe donc




Histoires autobiographiques qui montrent à quel point le manque de communication peut perturber les gens.
Je vais être clair c'est assez inégal, le premier est vraiment décousu, et l'humour tombe souvent à plat. Mais tout doucement Fabcaro trouve son rythme, pour arriver à de vrais éclats de rire. La troisième partie fonctionne plutôt bien, un strip a pour titre une chanson de l'époque (fin année 80, début 90) qui remémore un moment précis de Fabcaro. C'est sur que si on est de la même époque ça parle quand même beaucoup plus.
Donc oui inégal, entre 2 et 3 étoiles.

Pierre, 27.05.2016 à 17:01362355
Je pense qu'il y a un cas de dérive sectaire concernant le phénomène d'adoration autour de Fabcaro. J'envisage sérieusement un signalement auprès de la Miviludes.

crepp, 27.05.2016 à 12:33362352
Et un hommage par des lycéens
ici

he he he ... :o))

crepp, 26.05.2016 à 18:39362348
Et en plus il gagne des prix !

Ici

Anoeta, 26.05.2016 à 18:15362346
Bon sang soit cet auteur est fou soit il se drogue. Voire c'est un fou qui se drogue... Moi en tout cas, j'ai bien ri !

lanjingling, 04.03.2016 à 6:04361682
chrisB :
La Bredoute, idem c'est un monument de l'humour (et niveau essai sociologique cela vaut les choses de Perec, mais grave)

Et après, il va encore oser dire qu'il survend pas :)

Sinon, ce ZZZZ, c'est effectivement un album vraiment drôle, mais pour le reste, oui, il y a de la critique de la société de consommation (mais il y en a aussi dans L'esprit de la forêt, et La bredoute), de la critique des dérives des médias (il y a en a beaucoup plus dans Talk show, qui lui est consacré, comme son nom l'indique subtilement), un point de vue sur le statut de l'auteur de B.D. (mais c'est récurrent dans toutes ses oeuvres tendance autobio, et elles sont nombreuses),il y a tout cela, mais ce n'est pas un album plus engagé que les autres. Son succès public tient je pense, outre évidemment l'humour, au fait qu'il y ait tout cela à la fois, et cela a touché quelque chose.
Mais pour moi, c'est surtout un best-of (anthologie, florilège, appelez cela comme vous voulez) des thèmes et des techniques narratives et comiques de Fabcaro. Et comme , oui, il traite de beaucoup de choses en 72 petites pages, il peut apparaitre comme les effleurant seulement, et décevoir ceux qui en attendaient plus.
Si vous voulez approfondir sur ces sujets, lisez ses albums précités , sans oublier néanmoins que ce ne sont pas des livres politiques.

chrisB, 02.03.2016 à 14:15361658
Demande lui :)

NDZ, 02.03.2016 à 11:55361656
chrisB :
La Bredoute, idem c'est un monument de l'humour (et niveau essai sociologique cela vaut les choses de Perec, mais grave)


Jamais compris pourquoi il n'avait pas appelé ça La Deroute...

Ne diriez-vous pas que c'est drôle mais un peu répétitif ?

Et que ça manque de mexicains ?

chrisB, 02.03.2016 à 9:56361655
La Bredoute, idem c'est un monument de l'humour (et niveau essai sociologique cela vaut les choses de Perec, mais grave)

Dieu, 01.03.2016 à 22:52361653
chrisB :
Ptain je suis curieux de connaitre ce qui vous explose de rire !!



Je me faisais la même réflexion. Pour la réédition, faudrait peut-être qu'ils rajoutent un cd avec des rires enregistrés pour les fans de Seinfeld, ah ah... ;-)

Thierry, 01.03.2016 à 13:20361648

Le PBE, 01.03.2016 à 12:58361647
Thierry, il lui faut plus d'engagement, plus de social. Il a changé depuis qu'il connaît Mordillat ;o)

Pour ceux que cela intéresse, 6 pieds réédite en mars « La Bredoute » (version augmentée et en couleurs) et « -20% sur l'esprit de la forêt »

chrisB, 01.03.2016 à 10:24361645
Thierry :
à force de survendre les choses, faut s'attendre à provoquer des déceptions :o)
cela dit, il lance des pistes qu'il abandonne aussitôt.


Ho, moi je survends rien, je dis juste que j'ai lu un des albums les plus drôles.

Il rejoint la liste, longue mais pas tant que ça, des albums réellement drôle où on se marre vraiment :)

Thierry, 01.03.2016 à 9:22361643
à force de survendre les choses, faut s'attendre à provoquer des déceptions :o)
cela dit, il lance des pistes qu'il abandonne aussitôt.

chrisB, 29.02.2016 à 18:59361641
Si tu attendais un essai sociologique, j'imagine ta déception...

Thierry, 29.02.2016 à 9:39361630
assez déçu par cet album qui me semble être une successions de petites idées, parfois très bonnes, mais qui ne va au bout de rien.
Un début à la Brazil, mais jamais l'auteur n'explore l'aliénation de la société normalisatrice jusqu'à l'absurde. Des saynettes à la Monty Python (l'irruption de la femme du présentateur du 20H, le chien pisteur) sont drôles, mais cela ne suffit pas.
Je lisais aussi ici et là la métaphore sur la situation de l'auteur de BD. Plus largement, c'est surtout une manière de mettre en avant la pression sociale sur tout ce qui sort du cadre. Ce qui n'est pas considéré comme "acceptable" ou "utile" est considéré au mieux avec condescendence, au pire avec suspicion. Mais, encore une fois, Fabcaro traite cet aspect avec légèreté.
Zaï Zaï Zaï Zaï est un livre amusant mais qui me semble trop léger par raport aux thématiques qu'il touche, mais ne fait qu'effleurer, au profit d'un humour parfois facile, mais efficace.

Mr_Switch, 25.02.2016 à 13:39361602
Aba Sourdi :
Je découvre Fabcaro par cet album


Cet Achille Talon est rendu assez insupportable. Dans les quelques planches que j'ai lues, on a tendance à prendre le parti de Lefuneste. Or l'une des forces d'Achille Talon, c'était d'être un Narcisse, un imbu de sa personne mais derrière lequel le lecteur se rangeait finalement. Un sage égotique.
De plus, Achille Talon n'est pas censé être un beauf. C'est même techniquement impossible : il est le paroxysme du fils unique. Il est l'éternel célibataire. Il ne peut être le beau-frère de personne.
Il y a aussi un côté gras dans la notion de beauf qui me semble ne pas coller avec le personnage d'Achille.

Achille est imbu, pas imbuvable.

Pierre, 25.02.2016 à 7:24361600
chrisB :
Ptain je suis curieux de connaitre ce qui vous explose de rire !!

(le dernier B-gnet sent très bon, Santiago de son doux nom)


ça ferait un bon sujet. "La bande dessinée d'humour: qu'est-ce qui vous fait vraiment rire ?" Le simple fait de poser la question m'amène déjà au constat que la bande dessinée n'est pas forcément le média auquel j'ai recours pour la marrade. Mon modèle en la matière est Seinfeld et je ne vois pas d'équivalent possible en bd. Quand j'étais gosse, Gaston, Astérix et Achille Talon me faisaient rire certes, mais aujourd'hui ? Pour l'instant je ne vois pas (il y a bien eu Winshluss il y a 10-15 ans) ...

Aba Sourdi, 24.02.2016 à 15:34361597
Je découvre Fabcaro par cet album et je découvre en même temps le fait qu'il y a une reprise d'Achille Talon et qu'on m'avait caché ça. Pourquoi cela est-il tu ici ? Quel complot se trame donc ? C'est pourtant assez culotté et iconoclaste, la beaufitude du personnage est carrément tournée en dérision et on jurerait qu'il s'agit d'une "parodie pirate" plutôt qu'une "reprise officielle".

chrisB, 24.02.2016 à 14:08361596
Ptain je suis curieux de connaitre ce qui vous explose de rire !!

(le dernier B-gnet sent très bon, Santiago de son doux nom)

Glotz, 24.02.2016 à 11:39361595
Enfin lu ! L'enfonçage de portes ouvertes généralisé (travers des médias, obsession sécuritaire, excès de la consommation, etc.) ne m'a pas trop gêné vu qu'il s'agit de causes auxquelles je sympathise. C'est surtout le caractère très inégal des saynètes qui m'a ennuyé : j'ai ri à celle du chien empaillé et c'est tout. Beaucoup m'ont laissé sceptique.

Thierry, 24.02.2016 à 10:45361594
chrisB :
règne par règle !

jean graton?

chrisB, 24.02.2016 à 10:10361593
règne par règle !

chrisB, 24.02.2016 à 10:10361592
NDZ :
chrisB :
Dirais-tu qu'il règne un sentiment de lourdeur globale ?


Oui, il règne un sentiment de lourdeur globale.

Et aussi une redondance des systèmes narratifs ?


:))


Hum et dirais-tu qu'il règle un sentiment d'oppression dans le milieu de la bande dessinée ?

NDZ, 24.02.2016 à 9:52361591
chrisB :
Dirais-tu qu'il règne un sentiment de lourdeur globale ?


Oui, il règne un sentiment de lourdeur globale.

Et aussi une redondance des systèmes narratifs ?


:))

chrisB, 24.02.2016 à 8:22361589
Dirais-tu qu'il règne un sentiment de lourdeur globale ?

Mr_Switch, 23.02.2016 à 20:51361586
Alala, c'est vrai que j'ai ri parfois. La première partie fait plus mouche que la seconde. Il y a un humour qui va parfois jusqu'au non-sens mais qui permet miraculeusement au récit d'avancer.
Gantois évoquait la lourdeur de l'ensemble. C'est vrai que l'exercice ne pourrait durer sur plus de pages.
Fabcaro semble d'ailleurs conscient des limites de certains (de ses) systèmes narratifs, jusqu'à en faire l'autocritique au sein même du récit. Autocritique à prendre au premier degré ou non ? Le bougre nous laisse dans l'expectative.

Pierre, 25.01.2016 à 22:26361343
NDZ :
Ah ouais, parce que moi je trouve que loin de n'être qu'un album d'UUmoûûûr, c'est une jolie parabole sur le métier de dessinateur de bédé. Et pas seulement.

Alors, d'accord, il y a des choses qui ont été vues des fois et des fois (le manque d'estime pour ce genre d'occupation - oui, on ne va pas aller parler de profession tout de même), mais la métaphore de la carte de fidélité pour évoquer les fins de mois difficiles d'auteurs souvent au RSA et interdits bancaires ou à découvert (et qui le découvre en caisse) + la mise au ban de la société / stigmatisation des pauvres (ou travailleurs pauvres) avec une violence réelle derrière est plutôt nouvelle par rapport aux approches plus "gentillettes" des précédentes évocations, chez d'autres, des galères de gros branleurs d'ado attardés qui n'ont pas été fichu de trouver un métier.

Sous-jacent également, au-delà du traitement médiatique de toute chose proche du néant, on a une belle évocation de la place physique de l'humain et des relations humaines dans notre société à l'heure du "instantanné et dématérialisé" omniprésent. Je veux entendre par là que la carte de fidélité est quand-même LA source du BigData qui génère des profits monstrres, qui fait que vous êtes encore plus fichés par votre carte U ou Leclerc que par n'importe quel cookie internet, la plupart des boîtes qui mettent ce système en route prévoient de fait la revente des infos (et votre liste de course permet avec une grande fiabilité de prédire votre façon de vivre et de penser : composition du ménage, niveau des revenus, habitudes de consommation, contenu du bulletin de vote - pour ceux qui viendraient tout de suite se foutre de ma gueule de gros parano-adepte-de-la-théorie-du-complottt, je sais de quoi je parle et ne suis pas parano, je peux développer en MP pour ceux qui veulent des détails).


Bien que j'ai du mal à retrouver ce propos explicitement dans la bd, je ne peux qu'y souscrire ! Je dois confesser qu'il n'y a que peu de temps (un an ou deux) que j'ai jeté définitivement ces cartes de fidélité à la con et tant pis pour la remise royale de 10 euros que rapportent les 10000 points collectés qui tombe tous les six mois (ça fait pas cher payer la cession de nos données personnelles).

chrisB, 25.01.2016 à 20:51361342
Je me tue à dire que Fabcaro est l'auteur le plus drole depuis Bouzard !

crepp, 25.01.2016 à 19:10361341




Comme expliqué plus bas, j'ai découvert Fabcaro avec "zai zai zai zai",comme ce fut une excellente lecture, je continue ma découverte de l'auteur.
Les carnets, j'avais dit stop, je dis ça et en même temps mes 3 derniers achats sont "le carnet de santé foireuse" de Pozla, "Catharsis" de Luz, et donc "le carnet du Pérou".
Mais bon, peut on nommer cet album un carnet ? Oui, pour le début,on a déjà les belles images des rues de Lima, la description des senteurs, des parfums, une belle bichromie, tout y est , donc au bout de 5 pages je me dis, voilà c'est pour ça que je ne voulais plus de carnet, l'album de souvenirs pour tous, je m'en tape. Et puis la planche 8 arrive et tout change. Non il ne va pas oser? Mais si, mais si, il le fait. Oui je sais je ne dis rien, mais je ne peux pas sinon je gâche vraiment la surprise!
Conclusion si quelqu'un veut se souvenir de son voyage au Pérou, qu'il n'achète pas cette BD, par contre si tu veux rire , houlà jette toi dessus. Et pour finir "Vu du sol, un condor qui vole haut a la même taille qu'un colibri qui vole bas", ouais je sais hors contexte c'est peut être pas top mais c'est vachement drôle, et pour comprendre ben il vous faudra le lire! :o))
4 sombreros (on me dit dans l'oreillette que le sombrero est mexicain, ah bon?!)

NDZ, 09.12.2015 à 11:21360256
Ah ouais, parce que moi je trouve que loin de n'être qu'un album d'UUmoûûûr, c'est une jolie parabole sur le métier de dessinateur de bédé. Et pas seulement.

Alors, d'accord, il y a des choses qui ont été vues des fois et des fois (le manque d'estime pour ce genre d'occupation - oui, on ne va pas aller parler de profession tout de même), mais la métaphore de la carte de fidélité pour évoquer les fins de mois difficiles d'auteurs souvent au RSA et interdits bancaires ou à découvert (et qui le découvre en caisse) + la mise au ban de la société / stigmatisation des pauvres (ou travailleurs pauvres) avec une violence réelle derrière est plutôt nouvelle par rapport aux approches plus "gentillettes" des précédentes évocations, chez d'autres, des galères de gros branleurs d'ado attardés qui n'ont pas été fichu de trouver un métier.

Sous-jacent également, au-delà du traitement médiatique de toute chose proche du néant, on a une belle évocation de la place physique de l'humain et des relations humaines dans notre société à l'heure du "instantanné et dématérialisé" omniprésent. Je veux entendre par là que la carte de fidélité est quand-même LA source du BigData qui génère des profits monstrres, qui fait que vous êtes encore plus fichés par votre carte U ou Leclerc que par n'importe quel cookie internet, la plupart des boîtes qui mettent ce système en route prévoient de fait la revente des infos (et votre liste de course permet avec une grande fiabilité de prédire votre façon de vivre et de penser : composition du ménage, niveau des revenus, habitudes de consommation, contenu du bulletin de vote - pour ceux qui viendraient tout de suite se foutre de ma gueule de gros parano-adepte-de-la-théorie-du-complottt, je sais de quoi je parle et ne suis pas parano, je peux développer en MP pour ceux qui veulent des détails).

Gantois, 09.12.2015 à 10:47360254
Bon... j'ai lu cet album qui réjouit tant les bulledairiens et qui a reçu le grand prix de la critique de l'acbd hier. J'avoue qu'il y a 5-6 pages qui m'ont bien fait rire, mais l'ensemble était tout de même assez lourd, j'ai eu du mal à le finir.

chrisB, 13.10.2015 à 22:21359746
Hourra pour Fabcaro qui reçoit le coup de cœur Landerneau (le prix Landerneau étant pour Larcenet avec Brodeck) pour Zai zai zai.

C'est Geluck qui a tenu à ajouter ce prix spécial, car il a découvert l'ami Fabrice, et a pris une méchante claque.

Dans son discours, Geluck compare la découverte humouristique aux Monty Python, Woody Allen, Ricky Gervais !!! la classe !

lanjingling, 06.09.2015 à 7:54359493
Pierre :




C'est incontestablement rigolo, avec pour postulat un petit délire de paranofiction, le genre d'idée qui nous vient quand l'esprit vagabonde, du genre "et si la non présentation de la carte de fidélité du magasin était un acte répréhensible ? Et si je ne la présentais pas, que se passerait-il ? Et si ...".

Une fois lancée, la petite mécanique mise en place fonctionne bien (avec quelques passages qui tombent un peu à plat) mais la logique aurait pu être systématisée et poussée plus loin encore dans l'absurde ce qui aurait donné plus de poids aux implications en termes de critique sociale qui surgissent nécessairement de ce type de spéculation. De même, le relativisme de la résolution finale (qui éclaire rétrospectivement le titre), affaiblit la portée de toute l'entreprise, la rabaissant au rang de simple blague.

Quant à l'aspect formel, c'est plutôt vilain je trouve (un dessin lourd et maladroit, ripolinisé à la mode, avec l'enduit spécial "Ruppert/Mulot/Vivès") mais ça n'en freine cependant pas trop la lecture.

Passons sur le terme légèrement condescendant de "rigolo" pour discuter du fond.
Ton regret que l'auteur n'ait pas systématisé les implications de son récit me semble une critique un peu trop théorique, et je vois mal ce que tu aurais concrètement souhaité, une accumulation comme dans
(que j'ai surnoté parce qu'il m'a beaucoup fait rire)? Ici la narration est plus éclatée, le désarroi du héros est tel qu'il est poussé dans ses derniers retranchements, sans dramatisation évidemment, et tel quel le récit me semble bien plus efficace tant au niveau comique qu'à celui de la critique sociale, qui aurait été plus directe mais moins percutante si l'auteur avait appuyé sur les manettes de l'indignation. Et la résolution finale, loin d'amoindrir le propos, renforce l'absurdité de la situation.
Quant au dessin, il n'est pas exempt de quelques faiblesses certes (quelques rares attitudes maladroites), mais je le trouve personellement très plaisant, et les détails qui le rapprochent de Ruppert et Mulot (que j'avais notés quelques lignes plus bas) ne sont pas un vernis à la mode, l'auteur a toujours pratiqué ainsi, compensant ses faiblesses par l'utilisation de plusieurs registres graphiques, accentuant l'aspect foutraque et néanmoins intelligement et originalement construit de l'ensemble.

chrisB, 04.09.2015 à 17:17359485
C'est toi qui est vilain plutôt :)

Pierre, 04.09.2015 à 16:26359484




C'est incontestablement rigolo, avec pour postulat un petit délire de paranofiction, le genre d'idée qui nous vient quand l'esprit vagabonde, du genre "et si la non présentation de la carte de fidélité du magasin était un acte répréhensible ? Et si je ne la présentais pas, que se passerait-il ? Et si ...".

Une fois lancée, la petite mécanique mise en place fonctionne bien (avec quelques passages qui tombent un peu à plat) mais la logique aurait pu être systématisée et poussée plus loin encore dans l'absurde ce qui aurait donné plus de poids aux implications en termes de critique sociale qui surgissent nécessairement de ce type de spéculation. De même, le relativisme de la résolution finale (qui éclaire rétrospectivement le titre), affaiblit la portée de toute l'entreprise, la rabaissant au rang de simple blague.

Quant à l'aspect formel, c'est plutôt vilain je trouve (un dessin lourd et maladroit, ripolinisé à la mode, avec l'enduit spécial "Ruppert/Mulot/Vivès") mais ça n'en freine cependant pas trop la lecture.

sixpieds, 24.08.2015 à 17:20359419
Ah ben Zaï Zaï Zaï Zaï est retenu dans la sélection du prix Landerneau BD 2015. Du coup, on espère vraiment qu'il aura retrouvé sa carte du magasin, sinon c'est mal barré.

chrisB, 10.08.2015 à 10:03359363
Happy birthday to you mister Fabcaro (lalala la lala)

lanjingling, 03.08.2015 à 7:00359348
crepp :
Plus que de l'absurde c'est une belle description de notre humanité de tous les jours.

Oui, sur une anecdote de base similaire, c'est largement supérieur au bien surestimé SOS bonheur.

chrisB, 24.07.2015 à 19:53359314
Glop pour toi :)

C'est un des plus droles, on va pas te mentir, mais je suis amoureux de pas mal de ses livres.

crepp, 24.07.2015 à 16:38359312




De mon coté je découvre le monsieur.
Je ne sais pas si le reste est du même niveau mais je viens juste de terminer la lecture et les larmes coulent encore sur mes joues.
Plus que de l'absurde c'est une belle description de notre humanité de tous les jours.
Bref merci pour les éclats de rire.

wandrille, 18.07.2015 à 9:53359261
sixpieds :
Zaï Zaï Zaï Zaï est le premier titre sélectionné (pour mai) pour le prix des libraires de bande dessinée 2016. C'est chou.


C'est tellement mérité.

chrisB, 17.07.2015 à 20:52359256
sixpieds :
Zaï Zaï Zaï Zaï est le premier titre sélectionné (pour mai) pour le prix des libraires de bande dessinée 2016. C'est chou.


Yeahhhhh

sixpieds, 17.07.2015 à 19:48359255
Zaï Zaï Zaï Zaï est le premier titre sélectionné (pour mai) pour le prix des libraires de bande dessinée 2016. C'est chou.

lanjingling, 13.07.2015 à 0:01359231
chrisB :
que c'est bon !!! Par moment j'ai retrouvé la connerie delicieuse de Ruppert et Mulot du debut (Safari Monseigneur). C'est con, c'est bon, quel talent !!!

Et du point de vue du dessin aussi, il se rapproche de RuMu (traits de visages à peine esquissés, reprise d'un même dessin dans une séquence). Est-ce volontaire , est-ce parce que, comme dans certains RuMu, il se coltine directement avec des questions politiques et sociales ?
Outre que c'est effectivement très drôle, l'histoire est excellente, et très bien construite.
Et pour un auteur qui se dit narrateur et pas dessinateur, je trouve qu'il y a une reflexion sur comment dessiner (certes au service de l''histoire), en plus de son style rumuien, il y a aussi de belles pages muettes.
5 cartes de fidélité oubliées.

Pareil ici, encore un changement de style, cette fois j'y trouve un côté Jochen Gerner.
Je ne peux pas dire que je sois déçu par cet album, parce que le titre l'indique bien , c'est du talk-show, il n'y a pas d'histoire. Alors, beaucoup de gags sont vraiment bons (putain, le docteur en acupuncturimi, que c'est con), mais l'ensemble est un peu lourd. Peut-être que si les gags avaient été insérés dans une histoire sur la télé ou la société du spectacle les aurais-je gouleyés d'une traite.
4 micros oubliés d'allumer.

chrisB, 17.06.2015 à 10:56359057
J'en ai relu des bouts il y a peu, c'est vraiment une merveille d'humour.

Je suis fan de Bouzard (son affiche pour StMalo est top) mas faut avouer que sur ces dernières années, heureusement que Fabcaro était là pour la poilade !

wandrille, 15.06.2015 à 22:43359048
excellence.

Herbv, 23.05.2015 à 20:11358894
Maintenant que j'ai l'objet dans les mains, je confirme que la bullevignette fait mal aux yeux :)

Bon, il me reste à finir de lire la chose...

Au passage, on a un peu dévalisé les stocks de la librairie Super Héros : on était trois, on a chacun pris notre exemplaire (je rassure de suite, il en reste... mais moins !).

Mael, 22.05.2015 à 20:51358888
Herbv :
Le Switch a, malheureusement, l'habitude de devoir composer avec les couvertures non-définitives pourtant mises en ligne par les éditeurs eux-mêmes.

Il est très pointilleux sur ce point et il me refuse très régulièrement des bullecouvertures pourtant récupérées dans les espaces presse des éditeurs... :)


Là en l’occurrence il s'agit d'un livre scanné avec un matériel mal calibré. Comme quoi parfois mieux vaut la version web que la version scannée !

Herbv, 22.05.2015 à 20:28358887
Le Switch a, malheureusement, l'habitude de devoir composer avec les couvertures non-définitives pourtant mises en ligne par les éditeurs eux-mêmes.

Il est très pointilleux sur ce point et il me refuse très régulièrement des bullecouvertures pourtant récupérées dans les espaces presse des éditeurs... :)

sixpieds, 22.05.2015 à 13:16358884
BEn, c'est moi qui l'ai faite, donc oui, je peux confirmer que c'est la version définitve hein :)

Mr_Switch, 22.05.2015 à 13:07358883
Oui, on peut proposer une couverture ici.
La seule contrainte est que ce soit véritablement la couverture en version définitive...

Herbv, 22.05.2015 à 12:59358882
Oui, et il faut envoyer ça à Mr_Swith !

Cela me fait penser qu'il faut que je pense à l'acheter demain, lors de mon tour hebdomadaire en libraire.

sixpieds, 22.05.2015 à 12:51358881
Heuuu, si vous voulez, je peux vous fournir une couverture avec les vrais couleurs. Perso, là je souffre en la regardant...

chrisB, 22.05.2015 à 10:15358879
je repousse avec la bullevignette. Une histoire qui aligne des planches énormissismes de conneries. Le génie de l'humour drole a encore frappé !

chrisB, 20.05.2015 à 19:48358865
[zai_zai_zai_zai : album sans vignette] que c'est bon !!! Par moment j'ai retrouvé la connerie delicieuse de Ruppert et Mulot du debut (Safari Monseigneur). C'est con, c'est bon, quel talent !!!

chrisB, 06.05.2015 à 17:57358757
Ouais il a l'air énorme celui là aussi :)

ptain le 21/05, c'est genre le cadeau idéal pour mon annif (je brule un cierge pour qu'une personne compétente soit sur le coup !)

sixpieds, 06.05.2015 à 16:09358756
Le PBE :
Waw, c'est terrifiant comme idée de départ! c'est inspiré d'une histoire vraie?


Tout est vrai, c'est un terrible drame survenu dans l'arrière-pays. Les noms des protagonistes ont étés changé pour protéger leur famille... heuuu.

Le PBE, 06.05.2015 à 14:14358754
sixpieds :
Hu hu hu, j'apprends à l'instant que la sortie en librairie de Zaï zaï zaï zaï est calée pour le 21 mai...
Le dossier du livre ici

Waw, c'est terrifiant comme idée de départ! c'est inspiré d'une histoire vraie?

sixpieds, 06.05.2015 à 12:07358753
Hu hu hu, j'apprends à l'instant que la sortie en librairie de Zaï zaï zaï zaï est calée pour le 21 mai...
Le dossier du livre ici

chrisB, 05.05.2015 à 10:22358750
Article très interessant.

Il y avait Bouzard, il y a eu Ruppert et Mulot, maintenant je ne vois que lui, pour moi, à me faire trépigner d'impatience à l'ouverture d'un nouvel album sur la promesse de bonnes poilades.

Mael, 05.05.2015 à 8:59358746
J'aime beaucoup Fabcaro même si parfois le "système" peut lasser (Typiquement dans "Amour, Passion" mais aussi dans "Parapléjak" par ex, très drôle au début puis..).

Mais avant de développer ce long et bel article sur son oeuvre sur Phylactérium.

cet entretien sur Du9 que j'avais eu le plaisir de réaliser il y a quelques temps.

On notera que les deux textes titrent sur le doute !

Pages : 1 - 2

retour forum

bordure
coin bordure coin