créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Thierry
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Paquet

complétez cette fiche
Crâne de bois
ScénarioJouvray Olivier
DessinJouvray Jérome
CouleursJouvray Anne-Claire
Année2002
EditeurPaquet
SérieLincoln, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bullenote [détail]

Lincoln est un jeune américain né à la fin du 19ème siècle dans des conditions peu enviables. Orphelin élevé chez les prostituées, il est en colère contre la vie qui pourtant l'a doté d'un esprit bien aiguisé. Considéré rapidement comme un perturbateur inutile à la collectivité, il est jeté hors de son village. Devenu vagabond, il parcourt le pays sans but et sans plaisir.

Alors Dieu vient le voir sous les traits d'un paysan quelconque et fait le pari avec Lincoln qu'il connaîtra un jour le bonheur. Pour mettre toutes les chances de son côté, il le rend immortel.

Après des débuts difficiles, nos deux personnages vont devenir des compagnons de route. Dieu va tenter de faire de Lincoln un messie d'un genre nouveau, du style super-héros Cow-Boy, mais c'est compter sans la personnalité un peu tordue et manipulatrice de son protégé.

 

6 avis

crepp
Lincoln déteste la vie, il faut avouer que depuis sa naissance elle a été rude avec lui. Enfant, ses premiers mots sont : Chier, Merde et Putain. Mais ce jeune garnement énerve encore plus son monde par son esprit aiguisé et sa grande gueule. Il va payer très cher son caractère en se faisant expulser de son village à coups de pieds et aussi grâce à quelques biffetons.
Bon on donne peu de chance à la suite de ses aventures dans ce Far West , mais pour une raison étonnante dieu lui-même va descendre sur terre pour comprendre Lincoln et pour lui expliquer que la vie peut être belle. Mais c’est vraiment pas gagné !!

Il est très rare de prendre une vraie ordure comme le héros d’une histoire, et question pourriture, Lincoln est vraiment très fort. Mais il est encore plus rare de réussir à attacher le lecteur à ce type de personnage. Pourtant Olivier et Jérôme Jouvray réussissent cet exploit.
Lincoln est un album sans failles, je ne trouve aucun moyen de bouder mon plaisir. Les auteurs arrivent (et cela dès les premières cases) à mettre le lecteur dans le ton de l’histoire, et tout s’enchaîne d’une façon quasi parfaite.
L’humour est noir, mais très subtil. Les dialogues sont savoureux à souhait, mais ne croyez pas que c’est juste un album d’humour, le passage de la pendaison montre énormément de profondeur (c’est d’un cynisme !! :o)
Le dessin est direct, sans fioritures. Il était très important de réussir les deux personnages principaux, et une fois de plus rien à redire, la gueule de Lincoln est expressif (la couverture le montre tout de suite), quelle galoche !
Le découpage est aussi parfait, tout se suit sans saccade, sans coupure. La couleur accompagne parfaitement le ton de cette incroyable bande dessinée.
Après tous ces compliments, vous comprenez pourquoi "Lincoln" est à mes yeux un coup de cœur !
Merci à Jouvray, Jouvray et Jouvray pour cette excellente lecture
Bullejury 2002
Cet album a été sélectionné par le bullejury pour l’année 2002. Tous les membres du jury n’étaient pas forcément d’accord, mais ont jugé en majorité qu’il méritait sa place dans la liste.
"Je l’ai dévoré du début à la fin. C'est d'un cynisme extraordinaire. De plus c'est un album très complet car plaisant autant par son dessin que son histoire." (crepp)
"En ce qui concerne Lincoln, je trouve l'idée sympa mais traitée de façon un peu gentillette... ça aurait pu être plus pertinent. Le dessin est sympa aussi. Enfin à voir ce que donnera la suite!" (Obion)
"Pour a 100%. Une vraie découverte." (matthieu)
"Pour lincoln, oui il faut faire confiance au jury!! Nous sommes dignes de confiance! je suis digne de confiance!" (crepp)

Album classé 4ème dans la catégorie "bulledécouvertes" et 7ème ex æquo pour la catégorie "bullechampion"
Joky
Je viens de terminer cet album et encore une très très bonne surprise !!!
J'adore les dialogues de cette BD. Rien qu'à voir sa tronche de cow-bow mal luné, on sait qu'il va dire "merde, merde, merde" après trois cases où il n'a rien dit mais que ça le démange.
Dieu est à mourir de rire meme si j'ai une préference pour le diable.
Et puis quand, on a fini, qu'est ce qui reste ? Bein la reflexion sur Dieu, la vie, son mode de conduite, le bien, le mal etc ... bref, ça pousse à la reflexion cette petite bête.
Une très bonne BD.
J'adore aussi la "tronche" de Lincoln Pas évident de ne pas tomber dans la caricature des Daltons.
Bref, si les autres tomes sont du même accabit .... c'est du bonheur en perspective ;-)
Oslonovitch
Sympa ce 1er album de la série Lincoln.
Le dessin n'est pas révolutionnaire, assez minimaliste, perso j'aime bien, même si c'est à la mode, je ne m'en lasse pas de ce style.
Les personnages : Lincoln est un sacré emm**** et Dieu est dépeint d'une façon originale qui participe en grande partie à la bonne impression générale que j'ai eue de la BD. Il est vraiment très bon Dieu sur cette histoire, avec ses sandales.
Le diable, on le voit pas beaucoup, dommage, à venir ?
La fin est un peu bancale je trouve, je n'en parle pas trop en détails pour ne pas la révéler à ceux qui ne l'auraient pas lu mais j'ai trouvé ça un peu rapide/facile.
Mais ce qui m'a le plus chagriné, c'est la rareté des dialogues, d'autant plus que ceux qu'on a la chance de lire sont plutôt réussis. Mais cinq ou six planches sans un seul mot, je trouve ça un peu fade...

Mais bon, attendons de voir la suite, ça part pas trop mal, espérons que ça dure.
Fufu
Ce n'est pas la première fois que l'univers du western est utilisé pour une fable psychologique. Blutch, Trondheim ou Larcenet, entre autres, l'ont déjà fait, cet engouement venant certainement de la possibilité de confronter le début du XXe siècle et sa modernité avec la violence brute du far west.
Ce n'est pas non plus une inovation d'utiliser Dieu dans une parodie moralisante, mélange d'ange gardien et de Destin. Mais nous présenter les aventures d'un anti héros qui fait ouvertement et continuellement la gueule... voilà qui n'est pas ordinaire. C'est même très réjouissant tellement ce personnage semble s'emmerder prodigieusement dans ses propres péripéties.
Sous des semblants d'égoïsmes et de violence gratuite, voilà un type que rien ne prédéstine à quoi que ce soit (encore qu'il aurait pu avoir une vie normale s'il n'était pas aussi pessimiste) qui se retrouve être le jouet d'un Dieu nonchalant dont les projets sont aussi obscures qu'est la philosophie de son protégé. Du pacte étrange qui se lie entre les deux personnage, découle une histoire drôle et féroce.
Le dessin et les couleurs s'allient parfaitement pour permettre une grande lisibilité de l'album et donner plus de force à des dialogues fins et humoristiques.
Il y a dans ce livre une fausse simplicité, laquelle cache une grande efficacité pour permettre un rythme soutenu à l'histoire sans fatiguer le lecteur.
Une vraie belle réussite.
karine
Je partais avec un à prioro négatif.... la couv ne me séduit pas du tout... le dessin et les couleurs sont pas trop (voir pas du tout ) ma tasse de thé... Et puis bon en voyant les premières paroles de Lincoln: je me suis dit encore un truc avec des insultes partout et qui mène à rien....

Attention lisez bien mon message jusqu'au bout....

Parce que moi j'ai lu la Bd jusqu'au bout! Et j'ai été emballée! Je me suis bien marré... parfois pour des p'tits détails tout bête: Dieu qui sort les billets d'un portefeuille: eh oui Dieu a besoin d'un portefeuille! La liste des crimes de Lincoln, la rencontre avec le Diable, Dieu n'est pas qu'un fumeur de Havanes ... j'arrête car la liste est longue et puis bon si on a pas lu la Bd autant laisser le lecteur avoir quelques surprises...
Le scénario qui semble très improbable: en lisant le résumé au dos on se dit: "mais c'est n'importe quoi"! Eh bien non, on assiste à un petit miracle: ça marche on se laisse aller à suivre la lecture le sourire en coin...
Finalement les couleurs vont bien dans l'ambiance .. et Dieu a une tête bien sympa...

Et bien voilà : j'ai changé d'avis j'ai été retournée comme une crêpe! Sauf que j'aime toujours pas la couv!
Alors bravo les auteurs!
Et vivement la suite!
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin